Vous ne verrez bientôt plus de pauvres ni de drogués en Flandre – analyse de C. de Favereau

Publié le 8 février 2019 dans Analyses

Le Nord du pays a de quoi pavoiser. Imaginez une société où vos bambins pourraient gambader gaiement dans les rues sans croiser ni indigents ni toxicomanes. Une société sure et vierge de toute drogue ou de pauvreté. Eh bien, ce rêve est à notre portée. La classe politique flamande a en effet trouvé une solution définitive à ces deux fléaux.
Lorsqu’un enfant naît dans une famille en difficulté financière, il a toutes les chances de l’être une fois adulte. Par ailleurs, les scientifiques montrent désormais comment les addictions répondent également à une logique héréditaire.
De ce fait, si l’on veut faire disparaître ces problèmes,  » la solution la plus efficace n’est pas de repenser nos structures sociétales. Non. Le plus évident est d’empêcher les indigents et les drogués de se reproduire. Tout simplement. « 
Bien sûr, cette réflexion absurde, teintée d’un fort second degré, n’a jamais été tenue publiquement par qui que ce soit en Flandre. Pourtant, ces élucubrations ne sont pas insensées tant leur proximité avec la réalité politique du moment s’oppose frontalement aux valeurs défendues par l’éducation permanente. Désormais la mainmise du pouvoir politique sur une des libertés les plus essentielles de notre condition d’être humain, la procréation, n’est plus un tabou. Tout du moins, tant que l’on parle de population désœuvrée…
Pour télécharger l’analyse, cliquez sur acrfana_2019_02_pauvres_drogués_Flandre_CDF