Un grand coup dans la figure de nos aînés – Analyse de Corentin de Favereau

Publié le 19 juillet 2017 dans Analyses

Et paf ! Ce lundi 19 juin 2017, Benoît Lutgen a joué un des plus grands coups de sa carrière politique en assenant un coup de bambou au Parti Socialiste. Le cdH vient, en effet, de décider de mettre fin aux gouvernements wallon, bruxellois et de la fédération Wallonie-Bruxelles où il siégeait avec le PS. Suite à l’affaire Publifin et au détournement de l’argent destiné au Samu Social par des élus socialistes, ces derniers étaient devenus infréquentables. Pour le président des Humanistes, c’est simple, le  » PS porte une responsabilité écrasante dans l’ampleur et la répétition des scandales  » et gouverner avec lui est devenu impossible. Il faut tirer la prise et repartir d’une page blanche, imaginer d’autres coalitions avec tous ceux qui veulent le rejoindre.
C’est ainsi que vont commencer les discussions pour créer pas moins de trois nouvelles majorités, avec leur lots de tractations, de donnant-donnant, de pressions, de placements de personnalités, bref un jeu proprement politicien qui va geler tous les travaux en cours. Quid alors de la si fragile mais si nécessaire assurance autonomie ? Alors que des avancées positives pour la vie de nos aînés étaient proposées, va-t-elle survivre à ces turbulences politiques ?
Pour télécharger l’analyse cliquez sur acrfana_2017_15_ grand coup_aînés_CDF