L’argent ne fait pas le bonheur. Et ce n’est pas ce qu’on lui demande ! Analyse de C. de Favereau

Publié le 25 mars 2019 dans Analyses

L’argent ne fait pas le bonheur. Il en faut peu pour être heureux. Il ne dépend pas de toi d’être riche, mais il dépend de toi d’être heureux (Épictète). De tout temps, l’être humain a tenté de démêler la relation complexe qui lie les moyens matériels au bonheur existentiel. Aujourd’hui, c’est au tour des statisticiens d’apporter leur pierre à l’édifice en redéfinissant le concept de bonheur sous l’œil économique pour guider les politiques publiques. Mais est-ce vraiment ce qu’on leur demande ?
Ne dites plus PIB mais BNB
Comme les philosophes, les auteurs et les idéologues avant eux, les économistes se saisissent désormais de la question et osent remettre en question le sacro-saint indicateur de richesse nationale, le PIB. Trop uniforme, niant toutes disparités sociales, intégrant des données aussi peu éthiques que la contrebande et la prostitution, le Produit Intérieur Brut est de plus en plus contesté dans son rôle de guide des investissements publics.
Pour télécharger l’analyse, cliquez sur acrfana_2019_06_argent_bonheur_CDF