La monoparentalité, une approche par les faits et par les données – analyse de JF Pontégnie

Publié le 27 novembre 2018 dans Uncategorized

Les familles monoparentales sont devenues une réalité sociale et l’objet de politiques publiques. Cette situation est récente, elle résulte d’une  » construction sociale « , c’est-à-dire de l’action conjuguée de différentes composantes : des producteurs de savoirs, de l’évolution des valeurs (notamment morales), des groupes militants portant des revendications… Ensuite la problématique ayant été mise en lumière, il faut encore qu’elle entre dans la sphère politique.
Des veuves de la guerre 14-18 aux familles monoparentales du XXIème siècle, en passant par la monoparentalité à visée émancipatrice des années 60-70 du siècle passé, c’est ce trajet que l’analyse La famille monoparentale, retour sur la construction d’un problème social entend retracer. Une histoire qui donne aussi à voir comment la place de la femme dans nos sociétés est, quoiqu’elles en disent encore et toujours, soumise aux aléas des options politiques dominantes.
Il ne suffit pas de déplorer que, pour de nombreuses avancées sociales, nous soyons passés  » du droit acquis à l’aumône accordée  » (pour reprendre le titre d’un article de Noëlle Burgi du Monde Diplomatique), il faut encore donner à percevoir ce qu’est aujourd’hui la monoparentalité. C’est ce à quoi s’attache la 2ème analyse que l’ACRF-Femmes en milieu rural vous propose : La monoparentalité, une approche par les faits et les données. A l’aide de données chiffrées, de graphiques et d’analyses sociologiques, notre mouvement a tâché de brosser un tableau aussi complet que possible du rapport social aux familles, duo parentales, recomposées et monoparentales et des différences – des inégalités, devrait-on dire – dont elles sont le signe et la résultante. Ce tour d’horizon peut, de prime abord, paraître quelque peu désespérant – près de 87 % des familles monoparentales sont féminines et la moitié d’entre elles vivent dans la précarité – il nous semble qu’il faut plutôt y voir des raisons de repartir à la conquête des droits sociaux et, tout particulièrement, de reprendre vigoureusement le flambeau de la lutte féministe.

Pour télécharger cette analyse et relire l’analyse 25 concernant la même thématique cliquez sur acrfana_2018_28_ monoparentalité_JFP  ou acrfana_2018_25_familles_construction_JFP