La charge mentale, le syndrome des femmes épuisées d’avoir à penser à tout – analyse de D.Herman avec B. Willemart

Publié le 8 août 2018 dans Analyses

Penser à tout, tout le temps, pour assurer le bon fonctionnement du foyer: c’est la charge mentale qui pèse plus lourd pour les femmes que pour leur conjoint. Mais comment y remédier?
Depuis quelques temps, on en entend parler partout. Dès que le sujet est abordé sur les sites d’informations, les commentaires pleuvent. La charge mentale : deux mots pour expliquer un état de fait du couple qui confie majoritairement la gestion et la réflexion du fonctionnement familial aux femmes. C’est en quelque sorte une autre façon de dénoncer le fait bien ancré qu’une femme  » doit être une femme, une mère, une amante, une pro dans son boulot « …
Le concept de « charge mentale » introduit une idée nouvelle : même lorsque la répartition des tâches est équilibrée, ce sont les femmes qui les organisent. « Quand le partenaire attend de sa compagne qu’elle lui demande de faire les choses, c’est qu’il la voit comme la responsable en titre du travail domestique. C’est donc à elle de savoir ce qu’il faut faire et quand il faut le faire », écrit la dessinatrice Emma…
Pour télécharger l’analyse, cliquez sur acrfana_2018_15_syndrome_femmes_épuisées_DH