Etude : « Sans pétrole la fête est plus folle! » Corentin de Favereau

Publié le 25 novembre 2013 dans Etudes

recto_etudeACRFN’ayons pas peur des mots, le pétrole, c’est fantastique ! Ce liquide naturel brunâtre est certainement une des découvertes les plus déterminantes de l’histoire récente de l’humanité. Une bouteille d’un litre de ce liquide contient plus d’énergie que ce que vous pourriez fournir pendant cinq semaines avec un travail physique intense. C’est donc naturellement qu’il est devenu un des piliers de notre société. Cependant, il n’est pas renouvelable et est amené à disparaître progressivement. Dans un futur plus ou moins proche, il sera devenu tellement rare qu’il sera tout bonnement impayable pour le citoyen lambda. Dès lors, certains ont décidé d’agir avant d’être dos au mur. C’est le cas de Rob Hopkins qui a mis sur pied le mouvement de la transition qui s’étend de plus en plus à travers le monde. Est-ce là, néanmoins, le seul modèle à suivre en matière d’indépendance au pétrole ? D’autres voies sont-elles possibles ?

Et vous, comment imaginez-vous un monde sans pétrole qui soit harmonieux pour tous ? À quoi ressemblera votre quotidien lorsque ce précieux liquide sera devenu trop cher ? C’est la question que l’ACRF a posée et à laquelle se sont soumis avec bonne humeur une centaine d’habitants du milieu rural wallon. Entre refus d’un retour en arrière, prospection positive et pragmatisme éprouvé, ils ont tenté de tracer les contours d’un avenir plus résilient et moins dépendant du pétrole. Une expérience riche d’enseignements qui permet, en outre, de mieux comprendre quelles sont les attentes des habitants de nos campagnes par rapport à cet enjeu fondamental de notre avenir.

Téléchargez : sanspetrole