Épargner autrement ? Analyse de J. Liesenborghs et M. Dechamps

Publié le 25 mars 2019 dans Analyses

L’épargne des Belges dépasse les 400 milliards d’euros Du jamais vu ! Elle est confiée pour l’essentiel aux banques traditionnelles. Est-ce la seule solution ? La plus porteuse d’intérêts sociétaux ? Il existe des outils pour aider les épargnants souci.eux de paix, de solidarité et de justice à choisir où placer leur tirelire.
Récemment, lors d’un atelier  » éducation permanente  » consacré à notre marge de manœuvre face à la mondialisation, un participant suggère que chacun·e pourrait s’interroger sur  » comment épargner autrement pour éviter que notre argent soit investi dans des entreprises qui ont des activités que nous désapprouvons « . Réaction rapide et spontanée dans la salle :  » C’est un problème pour les 10 % de riches. Pas pour moi ! « . Terrain délicat, voire tabou. On passe à autre chose.
En réalité, près de 70 % des ménages belges épargne plus ou moins régulièrement. Il y a celles et ceux qui parviennent à  » mettre un peu de côté « , chaque mois ou presque, en misant sur  » une sécurité  » pour leurs vieux jours. Il y a aussi environ 25 % des Belges qui ont des salaires de 4.000 € et plus, voire beaucoup plus. Ceux-là épargnent davantage et/ou investissent dans des fonds de placement à risques.
Pour télécharger l’analyse, cliquez sur acrfana_2019_08_épargner_autrement_ JL et MD