Échec de l’assurance autonomie : gâchis, contretemps ou opportunité ? analyse de Corentin de Favereau

Publié le 24 avril 2019 dans Analyses

Patatras ! L’annonce a été faite officiellement ce jeudi 28 mars 2019. Ce n’est pas sous cette législature que sera instaurée la tant attendue assurance autonomie. Devenu minoritaire suite au ralliement de la députée Patricia Potigny aux  » Listes Destexhe « , le gouvernement wallon se retrouve dans l’incapacité de faire passer cette réforme avant les prochaines élections. Une tuile, quand on sait qu’il s’agissait d’un porte-étendard devant guider le cdH lors de la campagne et lui faire démentir des sondages peu reluisants.
Au-delà de la perte d’un emblème électoral, l’échec de la majorité sur ce point signifie surtout une énorme perte de temps et d’énergie vis-à-vis d’un des enjeux de société les plus fondamentaux de ces dernières décennies. C’est dire si ce revers laisse un goût amer à ceux qui attendaient de notre classe politique qu’elle prenne, là, un tournant décisif et ambitieux.
Mais comment en est-on arrivé là ? Comment la défection d’une seule députée a-t-elle pu mettre à mort un projet aussi vital pour son parti que pour la société ? S’est-on réellement donné les moyens de mener ce projet à bien ? Cet échec n’est-il pas, quelque part, le reflet d’une certaine arrogance ou, au contraire, d’un amateurisme candide contrastant avec l’extrême nécessité d’un tel projet pour notre avenir à toutes et tous ?
Pour télécharger l’analyse, cliquez sur acrfana_2019_12_assurance_autonomie_échec_CDF