Dans le monde entier, le monde rural a les mêmes difficultés – Analyse de Maïder Dechamps

Publié le 20 juillet 2018 dans Analyses

Quels sont les enjeux et les difficultés du monde rural en 2018 ? Peut-on comparer la réalité de l’agriculture familiale en Allemagne, au Botswana ou en Chine ? A quelques semaines de la Rencontre mondiale de la FIMARC, la Fédération Internationale des Mouvements d’Adultes Ruraux Catholiques, dont le siège est à Assesse, nous avons posé ces questions à son Secrétaire général.
Tous les quatre ans, la Fédération Internationale des Mouvements d’Adultes Ruraux Catholiques, organise une Rencontre mondiale lors de laquelle des délégués de leurs mouvements, présents dans une cinquantaine de pays sur les cinq continents, se retrouvent. L’occasion de discuter des enjeux spécifiques à chaque région mais aussi communs à l’ensemble du monde rural, d’échanger de bonnes pratiques et de rédiger ensemble des objectifs pour l’avenir. En novembre 2018, c’est à Thiès, au Sénégal, que septante délégués se réuniront autour du thème  » Avançons ensemble en solidarité et en harmonie pour créer un monde rural juste, digne et respectueux de toute forme de vie « .
Pour mieux comprendre en quoi consistera l’avenir de l’agriculture (et donc de l’alimentation mondiale), en particulier familiale puisqu’elle produit environ 80 % de l’alimentation mondiale et couvre 70 % à 80 % des terres agricoles, il semble essentiel de tendre l’oreille vers les paysan·ne·s eux·ellles-mêmes. De leur vécu particulier, de leurs difficultés locales, on peut tirer des conclusions plus générales et, espérons-le, des pistes d’action. C’est l’objectif d’une organisation comme la FIMARC.
Pour télécharger l’analyse, cliquez sur acrfana_2018_14_ monde_rural_difficultés_MD