Etudes

Etude: « Le roman de terroir, source de questions » Annick Honorez

Publié le 26 novembre 2011 dans Etudes

Les romans de terrRoman de terroiroir ont beaucoup de succès car ils font, entre autres, l’éloge du monde rural. En tant que mouvement d’éducation permanente en milieu rural, nous avons analysé 4 d’entre eux afin d’explorer les représentations mentales qu’ils donnent des femmes, des hommes, des rapports entre eux et de la ruralité. Prenons ces livres comme des miroirs qui nous renvoient à nous-mêmes, à des questions fondamentales sur les rôles sociaux que nous jouons, sur le conflit entre tradition et modernité, sur l’avenir du monde rural.

 

Téléchargez  Roman de terroir

ETUDE:  » Quand rural ne veut plus dire agricole » – par Marie Debois

Publié le 26 novembre 2010 dans Etudes

Quand rural ne veut plus dire agricole« Quand rural ne veut plus dire agricole », par Marie DEBOIS.
L’agriculture ne représente plus, à l’heure actuelle, la principale fonction du milieu rural. Devenus minoritaires, les agriculteurs doivent souvent se battre pour pouvoir continuer à exercer leur activité.
Par ailleurs, la place de la femme agricultrice a elle aussi beaucoup changé. Certaines travaillent à l’extérieur et/ou ont un rôle limité au sein de l’exploitation.
Cette étude propose une approche socio-historique de l’évolution du milieu rural et en corollaire, du milieu agricole, afin de comprendre les crispations qui peuvent exister aujourd’hui entre ces deux milieux. Elle se base sur les travaux de sociologues, agronomes et économistes, tant français que belges. Elle met entre autres en évidence des transformations importantes dans le rôle que les femmes jouent au sein des fermes1. Pour étayer cette approche théorique, nous avons eu recours à des témoignages issus de « Gens de la terre, témoignages d’agriculteurs et d’agricultrices en Wallonie », de René Sépul et Cici Olsson, édité en 2003 par les éditions Labor en collaboration avec la Fondation Roi Baudouin. Ces récits de vie entrecouperont les différentes parties de l’étude…

Téléchargez:Quand rural ne veut plus dire agricole

ETUDE: « Les femmes et l’agriculture, l’union vitale? » Marie Debois

Publié le 26 novembre 2010 dans Etudes

Dernièrement, Les femmes et l'agriculturesuite à la baisse brutale du prix des matières premières, les exploitations agricoles sont apparues en première ligne dans les médias. Beaucoup d’agriculteurs sont interviewés pour expliquer au grand public la situation économique catastrophique de leur exploitation ; que ce soit à la télévision, dans des films documentaires, dans des magazines ou encore dans des revues spécialisées. Lors de ces manifestations ou publications, on n’entend jamais les agricultrices. Où sont-elles ? Que pensent-elles ? Que vivent-elles ? Où travaillent-elles ?

A l’ACRF, nous avons voulu analyser le rôle joué par des femmes aujourd’hui dans la conduite ou la vie (survie ?) d’une exploitation agricole. Nous commençons cette étude en expliquant en quoi cette problématique est liée aux intérêts de notre mouvement, notamment en référence avec le principe de souveraineté alimentaire. Ensuite, après avoir exposé différents témoignages de membres de l’ACRF, nous détaillons la manière dont douze agricultrices wallonnes pensent et vivent leur exploitation agricole ou celle de leur partenaire masculin. Nous décrivons ensuite les tensions qu’elles y connaissent et analysons les actions qu’elles mettent ou voudraient mettre en place pour surmonter ces difficultés.

Téléchargez: Les femmes et l’agriculture

ETUDE: « « La précarisation des femmes en milieu rural. Approche quantitative », par Cécile Georis.

Publié le 26 novembre 2009 dans Etudes

Cette étude appprecarisation_femmes_ruralesorte une vue chiffrée du processus de précarisation dans les communes rurales et offre une approche contrastée avec le milieu urbain. Dans un contexte de crises multiples, les femmes sont davantage concernées par le risque de vivre des situations difficiles. En effet, le taux de demande d’emploi des femmes est en constante augmentation. Si en 2001, une femme sur huit était en demande d’emploi, elles étaient une sur six quelques années plus tard. De plus, la tendance à l’isolement gagne les villages. Ainsi, dans les communes rurales une femme sur 10 vit seule avec son ou ses enfants. Quant aux pensionnées, 10% de la population rurale est constituée de femmes de plus de 65 ans. Leur pension plus faible que celle des hommes maintient nombre d’entre elles sous le seuil pauvreté. L’étude constate une progression générale de la précarisation des femmes en milieu rural, réalité bien présente bien que peu visible.
Un projet réalisé avec le soutien de la Fondation Roi Baudouin et de la Loterie Nationale.

Téléchargez: etude_precarite_femmes_45_georis

ETUDE:« Résister et adapter ses pratiques à la condition précaire» par Cécile Georis

Publié le 26 novembre 2009 dans Etudes

Faisant setude_precarite_femmes_45uite à une première étude (approche quantitative), cette deuxième étude consiste à aller au-delà des statistiques et à mettre à jour, au moins partiellement, la complexité des situations de précarité de femmes de plus de 45 ans vivant dans le milieu rural, en donnant la parole à une vingtaine d’entre elles, disposant d’un revenu « faible » voire « très faible ». Sans les situer sur une échelle de pauvreté ou de précarité, on se posera la question de savoir comment elles s’adaptent aux nouvelles contraintes, plus précisément, comment elles résistent à la déconstruction des dispositifs sur lesquels elles se reposaient antérieurement pour en construire de nouveaux.
Plutôt que de se focaliser sur une population à risque et s’intéresser à des formes particulières de résistance, nous souhaitons pouvoir en inventorier la diversité. Il s’agit en fait de s’intéresser à un maximum de ressources et moyens mobilisés pour malgré tout « s’en sortir ».
Des réalités de la vie courante sont abordées : les revenus, l’emploi, le logement, la mobilité, la communication, l’alimentation, les vêtements, la santé et les loisirs. En permettant d’exprimer représentations, difficultés et pratiques liées à la pauvreté, nous souhaitons également comprendre les modes d’action (ou de non-action) relatifs à l’environnement spécifique au milieu rural.

Un projet réalisé avec le soutien de la Fondation Roi Baudouin et de la Loterie Nationale.

Téléchargez: etude_precarite

ETUDE: « Croyances religieuses? Dérives sectaires? par Paul Hennequin

Publié le 26 novembre 2008 dans Etudes

LCroyances religieuses’Action Chrétienne Rurale des Femmes, mouvement belge d’éducation permanente, a de fortes convictions citoyennes et démocratiques. Ses membres savent que les traditions spirituelles sont porteuses de sens et méritent d’être entendues dans les grands débats éthiques, sociaux et politiques. Mais elles sont par ailleurs inquiètes face à l’émergence d’expressions religieuses à tendance intégriste, voire sectaire. Un discernement s’impose donc à leurs yeux, qui permette d’accueillir ce qui balise positivement une recherche de sens et de refuser ce qui l’engage dans des impasses, dangereuses et parfois mortelles.

C’est pour contribuer à l’apprentissage d’un tel discernement que l’ACRF publie une étude consacrée aux croyances religieuses et aux dérives sectaires. Paul HENNEQUIN y trace un chemin de « prudence » qui veut respecter la liberté de conscience et d’association, tout en étant vigilant à l’égard de comportements qui mettent en péril les droits fondamentaux. Selon lui, aucun groupe n’échappe au risque de tels comportements, ce qui rend cette vigilance nécessaire non seulement à l’égard d’autres groupes, mais aussi à l’égard de soi-même et de son propre groupe. La « prudence » s’impose d’autant plus qu’il s’agit fréquemment de dérives, c’est-à-dire de comportements qui glissent de la légitimité à l’abus, la frontière entre les deux étant imprécise et dès lors difficile à repérer. Téléchargez : Croyances religieuses