Analyses

« Considérations sur la marchandise », analyse de J.F. Pontégnie

Publié le 9 juillet 2019 dans Analyses

« La principale difficulté pour analyser le fait que le produit du travail devienne une marchandise provient du caractère fantastique, mystique, enchanté, donc trompeur, sous lequel apparaît l’échange de marchandises.1 »
L’ACRF – Femmes en milieu rural consacre depuis des années des analyses à la « consommation ». Cette réflexion de long terme, qui considère le phénomène sous de nombreuses facettes, s’inscrit dans une démarche d’éducation permanente : elle tente tout à la fois de développer une approche critique chez les consommateurs que toutes et tous nous sommes et de favoriser des comportements qui vont de la prise de responsabilité individuelle aux initiatives et luttes collectives.
Au centre de cette affaire trône la marchandise. Il nous a donc semblé utile de revenir sur cette « vieille ennemie », comme l’appelle Guy Debord

Lire cette analyse en cliquant ici

« Le zoo », analyse de J.F. Pontégnie

Publié le 9 juillet 2019 dans Analyses

« Ce qui est marquant […] c’est l’ampleur prise par le phénomène à la fin du [XIXe] siècle : cela devient des spectacles de masse […]. Les populations rurales, qui ont massivement quitté les campagnes pour la ville, ont besoin de distractions et d’éducation. Elles seront fascinées par cet exotisme jusqu’alors inconnu », analyse Gilles Boëtsch. […] En cette époque de transition, ces mises en scène surfent aussi sur le mythe du paradis perdu où l’homme vivait en harmonie avec les animaux. Les spectacles sont vendus comme les vestiges d’un monde qu’on ne reverra plus jamaisi ».
Ces quelques lignes évoquent bien entendu les zoos, sujet de la présente analyse. Mais l’auteur parle de… zoos humains. De façon très curieuse, rien a priori ne permet de distinguer clairement cette pratique, qui nous apparaît aujourd’hui impensable : barbare pour tout dire, de celle des zoos animaliers. Il est vrai que, mises à part les populations exposées, les derniers ne diffèrent que peu des premiers.

Lire cette analyse en cliquant ici

En vente libre… Analyse de D. Herman

Publié le 2 juin 2019 dans Analyses

Un peu partout dans le monde des femmes sont victimes de violences intolérables. Notre pays n’échappe pas à ce phénomène, au contraire, il est peut-être encore plus visible qu’ailleurs et notamment pour les jeunes qui voient à côté de la boucherie ou du marchand de chaussures, une vitrine, un bordel, banalisant ainsi la prostitution, laissant à croire que le sexe s’achète comme un kilo de steak ou une paire de chaussures.
Pour notre mouvement de femmes, l’ACRF-Femmes en milieu rural, la prostitution constitue une atteinte grave aux droits humains. Comment peut-on parler du droit à disposer librement de son corps quand quelqu’un d’autre en dispose contre rémunération et souvent avec violence ? Les femmes contraintes de vendre leur corps ne sont pas des travailleuses mais des victimes de la traite des êtres humains. Diane, Survivante du Québec témoigne :  » ça a un côté déshumanisant : exposée comme un morceau de viande, quelque chose qu’on peut acheter, qu’on peut  » magasiner « … Chez nous, à l’intérieur des établissements, les femmes sont comme sur un menu, l’homme peut les choisir. C’est humiliant pour les femmes « 
Pour télécharger l’analyse, cliquez sur acrfana_2019_16_vente_libre_DH

Très chère Sécu – analyse de Corentin de Favereau

Publié le 20 mai 2019 dans Analyses

Cette année, notre vieille tante Sécurité Sociale,  » tante Sécu  » de son doux surnom, fête ses 75 ans. À cette occasion, sa famille a répondu à son invitation pour se remémorer les bons moments passés et lui souhaiter ses meilleurs vœux pour les années à venir. Mais tous voient-ils d’un si bon œil la longévité de leur tante ? Fait-elle réellement l’unanimité au sein de la famille ? Dans un monde qui s’est radicalement transformé en trois-quarts de siècle, ne faudrait-il pas qu’elle entame une mue profonde ? Et finalement, que peut-on lui souhaiter pour l’avenir ?
Dans la famille Belgique, tout est toujours très compliqué. Tante Sécu, malgré sa générosité, a un train de vie qui coûte cher à sa famille. Depuis quelques années, son neveu Bart et sa famille, les Dewever, semblent s’éloigner d’elle. Pourtant, cette année, ils sont venus. Au moment du repas, ils s’installèrent à droite de leur tante aux côtés des Timmermans qui ont réussi dans les affaires et qui, comme eux, voient d’un mauvais œil la façon dont leur tante gère ses biens…
Pour télécharger l’analyse, cliquez sur  acrfana_2019_15_chère_sécu_cdf

 

L’Église va-t-elle déposer le bilan ? Analyse de Corentin de Favereau

Publié le 12 mai 2019 dans Analyses

La question posée par Jean-Pierre Denis, le rédacteur en chef de l’hebdomadaire catholique La Vie, n’est pas anodine et encore moins anecdotique. Face aux scandales criminels qui secouent l’Église, à la sécularisation de nos sociétés occidentales et à la désertion des églises qui l’accompagne, aux récupérations en tout genre de mouvements extrêmes, la perspective d’une fin du catholicisme n’est pas incongrue. Mais cette actualité ne pointe-t-elle pas davantage l’Église « des hommes » que le message de Jésus ? Le Pape François ne s’en est-il pas pris lui-même aux dérives de son Institution ? Dans ce cas, ne pourrait-on pas accueillir avec une certaine bienveillance cette fin annoncée pour permettre que quelque chose d’autre renaisse ? Mais quoi ?

Une maison pourrie par la vermine

Empêtrée dans les scandales, l’aura de l’Église souffre. Des faits de pédophilie d’une ampleur inimaginable aux violences sexuelles à l’égard de religieuses en passant par des tentatives d’étouffement des affaires pour mieux « laver le linge sale en famille », les révélations de ces derniers mois ternissent comme jamais l’image d’une institution en plein doute…

Pour télécharger l’analyse, cliquez sur  acrfana_2019_14_ eglise_bilan_CDF

 

 

Échec de l’assurance autonomie : gâchis, contretemps ou opportunité ? analyse de Corentin de Favereau

Publié le 24 avril 2019 dans Analyses

Patatras ! L’annonce a été faite officiellement ce jeudi 28 mars 2019. Ce n’est pas sous cette législature que sera instaurée la tant attendue assurance autonomie. Devenu minoritaire suite au ralliement de la députée Patricia Potigny aux  » Listes Destexhe « , le gouvernement wallon se retrouve dans l’incapacité de faire passer cette réforme avant les prochaines élections. Une tuile, quand on sait qu’il s’agissait d’un porte-étendard devant guider le cdH lors de la campagne et lui faire démentir des sondages peu reluisants.
Au-delà de la perte d’un emblème électoral, l’échec de la majorité sur ce point signifie surtout une énorme perte de temps et d’énergie vis-à-vis d’un des enjeux de société les plus fondamentaux de ces dernières décennies. C’est dire si ce revers laisse un goût amer à ceux qui attendaient de notre classe politique qu’elle prenne, là, un tournant décisif et ambitieux.
Mais comment en est-on arrivé là ? Comment la défection d’une seule députée a-t-elle pu mettre à mort un projet aussi vital pour son parti que pour la société ? S’est-on réellement donné les moyens de mener ce projet à bien ? Cet échec n’est-il pas, quelque part, le reflet d’une certaine arrogance ou, au contraire, d’un amateurisme candide contrastant avec l’extrême nécessité d’un tel projet pour notre avenir à toutes et tous ?
Pour télécharger l’analyse, cliquez sur acrfana_2019_12_assurance_autonomie_échec_CDF