Analyses

Les Européens et la Politique Agricole Commune : entre méconnaissance et désamour – analyse de Mélissa Pizzolon

Publié le 22 août 2018 dans Analyses

La PAC, voilà son petit nom et le terme sous lequel tout un chacun la désigne sans, bien souvent, savoir ce que cette mesure de l’Union Européenne représente.
À la question posée par l’enquête Eurobaromètre  » Avez-vous entendu parler de l’aide que l’UE apporte aux agriculteurs à travers sa Politique Agricole Commune ? « , seuls 62% des Belges répondent  » oui « . Un score assez médiocre puisqu’il classe notre pays dans les cinq derniers des 28 états de l’Union Européenne. Ce résultat est aussi révélateur de la relative méconnaissance des politiques européennes et d’un euro scepticisme ambiant…
Souvent décriée par les agriculteurs eux-mêmes, la PAC a pourtant montré des volontés d’évolution dès ses débuts et affiche maintenant un virage au vert censé rencontrer davantage les préoccupations des populations. Cette évolution suffira-t-elle pour redorer le blason de la Politique Agricole Commune, paradoxalement mal connue mais mal aimée ?
Représentante des consommateurs/citoyens au sein du Collège des Producteurs, l’ACRF – Femmes en milieu rural a voulu tenter de mieux comprendre ces enjeux importants pour le milieu rural et pour les agriculteurs.
Pour téléchargez l’analyse, cliquer sur acrfana_2018_16_PAC_ désamour_ MP

La charge mentale, le syndrome des femmes épuisées d’avoir à penser à tout – analyse de D.Herman avec B. Willemart

Publié le 8 août 2018 dans Analyses

Penser à tout, tout le temps, pour assurer le bon fonctionnement du foyer: c’est la charge mentale qui pèse plus lourd pour les femmes que pour leur conjoint. Mais comment y remédier?
Depuis quelques temps, on en entend parler partout. Dès que le sujet est abordé sur les sites d’informations, les commentaires pleuvent. La charge mentale : deux mots pour expliquer un état de fait du couple qui confie majoritairement la gestion et la réflexion du fonctionnement familial aux femmes. C’est en quelque sorte une autre façon de dénoncer le fait bien ancré qu’une femme  » doit être une femme, une mère, une amante, une pro dans son boulot « …
Le concept de « charge mentale » introduit une idée nouvelle : même lorsque la répartition des tâches est équilibrée, ce sont les femmes qui les organisent. « Quand le partenaire attend de sa compagne qu’elle lui demande de faire les choses, c’est qu’il la voit comme la responsable en titre du travail domestique. C’est donc à elle de savoir ce qu’il faut faire et quand il faut le faire », écrit la dessinatrice Emma…
Pour télécharger l’analyse, cliquez sur acrfana_2018_15_syndrome_femmes_épuisées_DH

Dans le monde entier, le monde rural a les mêmes difficultés – Analyse de Maïder Dechamps

Publié le 20 juillet 2018 dans Analyses

Quels sont les enjeux et les difficultés du monde rural en 2018 ? Peut-on comparer la réalité de l’agriculture familiale en Allemagne, au Botswana ou en Chine ? A quelques semaines de la Rencontre mondiale de la FIMARC, la Fédération Internationale des Mouvements d’Adultes Ruraux Catholiques, dont le siège est à Assesse, nous avons posé ces questions à son Secrétaire général.
Tous les quatre ans, la Fédération Internationale des Mouvements d’Adultes Ruraux Catholiques, organise une Rencontre mondiale lors de laquelle des délégués de leurs mouvements, présents dans une cinquantaine de pays sur les cinq continents, se retrouvent. L’occasion de discuter des enjeux spécifiques à chaque région mais aussi communs à l’ensemble du monde rural, d’échanger de bonnes pratiques et de rédiger ensemble des objectifs pour l’avenir. En novembre 2018, c’est à Thiès, au Sénégal, que septante délégués se réuniront autour du thème  » Avançons ensemble en solidarité et en harmonie pour créer un monde rural juste, digne et respectueux de toute forme de vie « .
Pour mieux comprendre en quoi consistera l’avenir de l’agriculture (et donc de l’alimentation mondiale), en particulier familiale puisqu’elle produit environ 80 % de l’alimentation mondiale et couvre 70 % à 80 % des terres agricoles, il semble essentiel de tendre l’oreille vers les paysan·ne·s eux·ellles-mêmes. De leur vécu particulier, de leurs difficultés locales, on peut tirer des conclusions plus générales et, espérons-le, des pistes d’action. C’est l’objectif d’une organisation comme la FIMARC.
Pour télécharger l’analyse, cliquez sur acrfana_2018_14_ monde_rural_difficultés_MD

L’invasion numérique. Avons-nous encore le choix? analyse de C. de Favereau

Publié le 6 juillet 2018 dans Analyses

Ces derniers temps, on en entend presque autant parler que de la coupe du monde de football en Russie. Il est partout. À la fois au cœur des politiques de développement économique de la Wallonie, acteur principal d’un scandale politico-économico-informatique sans précédent, vecteur des fantasmes technologiques les plus fous, générateur des craintes de manipulation de masse les plus sérieuses, … lui, c’est le numérique bien sûr. Il y a quelques jours encore, entre la signature d’une convention pour le développement d’une meilleure connectivité en milieu rural wallon, l’entrée en bourse d’un nouvel acteur de payements en ligne et le contrôle glaçant de l’activité numérique des salariés par les employeurs anglo-saxons, l’actualité en faisait un de ses acteurs principaux.
Cette numérisation de nos vies n’a pas échappé aux membres de notre mouvement. Alors que le Forum des Aînées lui a dédié sa journée d’étude de ce 7 juin 2018, des groupes locaux de notre mouvement ont décidé de s’emparer de cette question. Ainsi, l’intrusion irrémédiable de la digitalisation de nos vies représente-elle réellement le progrès qu’on nous vante aujourd’hui ? Cette numérisation est-elle si évidente et tant souhaitée ?
Pour téléchargez l’analyse, cliquez sur acrfana_2018_13_invasion_numérique_CDF

L’imagination au pouvoir ! Un petit remède anti-consumériste! analyse de JF Pontégnie

Publié le 3 juillet 2018 dans Analyses

Dans une société proprement terrible, les marchands savent qu’ils peuvent compter sur le mal-être des salariés exploités, parfois à mort. La publicité déploie des trésors de malignité pour s’insinuer dans toute la vie, elle profite de tous les interstices et la souffrance au travail en est un, dont la taille ne cesse de s’accroître. Il faut vendre !
Mais si au lieu de s’abîmer dans la consommation, on sublimait dans l’imagination libératrice ?
Pour téléchargez l’analyse, cliquez sur acrfana_2018_12_ imagination_remède_JFP

La publicité, pouvoir économique, polluant et incontrôlable :  » aux armes, citoyens  » – analyse de JF Pontégnie

Publié le 3 juillet 2018 dans Analyses

A l’heure où l’entièreté du vivant est la victime d’une extinction d’une gravité jamais vue, les publicitaires écrivent et disent partout : Rien. Il ne se passe rien. On croirait lire le journal de Louis XVI le jour de la prise de la Bastille…
Il semble bien que l’on puisse même, à des fins purement mercantiles, plaisanter sur le sujet. C’est en tout cas ce que pense le Jury d’Ethique Publicitaire, dont la nature est singulièrement proche du secteur qu’il est censé réguler et les pouvoirs, dérisoires… Mais il n’existe à vrai dire aucune instance qui soit à même de lutter efficacement contre un secteur puissant et polluant, tant sur le plan intellectuel qu’environnemental.
Alors, aux armes, citoyens ?
Disparaître…
L’ensemble du vivant interagit au niveau planétaire, c’est en ce sens que la vie des humains dépend de celle de milliards d’autres êtres vivants, et vice-versa. Cet équilibre, toujours fragile, toujours recomposé – il ne s’est jamais agi d’une situation édénique et stable – est aujourd’hui bouleversé à une vitesse et dans une proportion jamais atteintes… Sont en cause la dégradation générale du climat, de la qualité des eaux, de l’air, du sol, etc.
Pour télécharger l’analyse, cliquez sur acrfana_2018_11_publicité_incontrôlable_JFP