Prises de position

La FIMARC – pour un développement durable

Publié le 10 décembre 2005 dans Prises de position

L’ACRF relaie les prises de positions de la FIMARC, Fédération Internationale des Mouvements d’Adultes Ruraux Catholiques qui nous représente auprès de diverses instances internationales comme la conférence de Hong-Kong et la 61ème session des droits de l’homme, à Genève du 14 mars au 22 avril 2005.

Téléchargez:

omc_situation_ruraux

droit_developpement

autochtones

violation_droits_homme

Produire des T-shirts ne peut plus coûter la vie à des travailleurs

Publié le 10 décembre 2005 dans Prises de position

Dans la nuit du 11 avril 2005, l’usine Spectrum s’effondre sur les 300 travailleurs en poste de nuit. 74 travailleurs perdent la vie, plus de 100 travailleurs sont blessés, certains ne pourront plus jamais travailler. La liste des disparus n’est pas encore établie. Depuis l’accident, 5.000 travailleurs de Spectrum et de l’usine voisine appartenant au même groupe ont perdu leur emploi et se retrouvent sans ressource, certains d’entre eux sans logis.
L’édifice de 9 étages, construit en zone inondable, n’était pas conforme au permis de bâtir n’autorisant que 4 étages. Les lourdes machines de 2 à 3 tonnes installées dans les étages supérieurs faisaient trembler le bâtiment lors de leur fonctionnement. Les jours précédant l’accident, les travailleurs avaient constaté la formation de fissures dans les murs et en avaient averti leur hiérarchie qui n’a pas réagi.

D’importantes entreprises européennes de distribution, dont la société belge The Cotton Group (les tee-shirts B&C) et Carrefour Belgium sont ou étaient clients du groupe Shahriyar auquel appartient l’usine aujourd’hui effondrée.
Ces deux entreprises disposent chacune d’un code de conduite. Les critères de ces codes, qui concernent entre autres les conditions de sécurité et d’hygiène, n’ont manifestement pas été respectés ni dans l’usine Spectrum ni dans l’usine voisine.

Il ne s’agit pas d’un accident isolé. Ces dernières années des centaines de travailleurs de la confection au Bangladesh ont été victimes d’incendies ou d’effondrement d’usines.
Cela doit cesser. Exigez que les autorités publiques du Bangladesh et les distributeurs qui s’y approvisionnent s’engagent concrètement avec les employeurs de la confection du Bangladesh et les organisations représentatives des travailleurs pour assurer un avenir au premier secteur industriel du pays et à son million et demi de travailleurs, en misant sur la sécurité et sur le respect des droits des travailleurs.

Stop aux pesticides neurotoxiques

Publié le 10 décembre 2005 dans Prises de position

affiche_pesticides

Sensible au danger de voir disparaître les abeilles et insectes sauvages indispensables à la pollinisation de nos vergers et nos potagers, l’ACRF est partenaire de la campagne « Stop aux pesticides neurotoxiques ». Des études scientifiques et des témoignages d’apiculteurs montrent que l’Imidaclopride (Gaucho) et le Fipronil (Régent) font courir un danger à la survie des abeilles et surtout, à la santé humaine !

Avec Grappe ASBL, Greenpeace, les fédérations apicoles, IEW, le Ligue des familles, Pan Belgium, Stop-Poisons-Santé, Alarme, Infor-Vie-Saine et Natagora, l’ACRF promeut une action de sensibilisation visant l’interdiction de ces pesticides neurotoxiques. Pour cela, nous vous proposons de diffuser une affiche et une pétition adressée aux ministres fédéraux de la Santé et de l’Agriculture ainsi qu’au Gouvernement wallon.

En France, après un combat de longue haleine de la part des apiculteurs et un procès retentissant, les deux produits ont été suspendus d’autorisation de commercialisation. Néanmoins, l’utilisation de ces produits durant de nombreuses années a contaminé la chaîne alimentaire : les dernières informations font état de la présence de « Fipronil dans le lait de vache ».

Il est vital de nous mobiliser en Belgique  – un site web www.menacechimique.be explique cette action, apporte une foule de documents.

téléchargez la pétition papier: petition_pesticides

Non à une EUrope du recul social! Non à une Europe de la régression éducative

Publié le 10 décembre 2005 dans Prises de position

bolkestein

A l’initiative de l’ancien commissaire européen Frits Bolkestein (libéral néerlandais), un projet de directive (loi européenne) sur la libre circulation des services au sein de l’Union européenne est actuellement en discussion.

Cette directive européenne, si elle devait être adoptée, aurait pour conséquence que tous les services fournis au sein de l’Europe des 25 seraient considérés comme des produits économiques ordinaires. Ainsi, des secteurs essentiels comme la culture, l’éducation, les soins de santé et tous les services relevant des systèmes nationaux de protection sociale pourraient être soumis aux mêmes formes de concurrence économique que les marchandises.
Lire la suite »