Actualités

L’ACRF interpelle le Premier Ministre et les Vice-premiers Ministres francophones

Publié le 10 octobre 2008 dans Interpellations

L’ACRF s’inquiète depuis longtemps du montant des indemnités de départ allouées aux dirigeants de grandes entreprises autant publiques que privées. Nous avons apprécié la proposition de réfléchir à leur limitation dans le temps. Par contre la réaction de la FEB de lier la réduction des primes à une diminution des indemnités de licenciements des employés est inacceptable. Les montants dont il est question sont loin d’être comparables. Nous demandons que les décisions politiques concernant les parachutes dorés ne soient pas subordonnées à des conditions ou des mesures qui risquent, par la suite, de léser les employés victimes de licenciement.

L’ACRF a construit une carte blanche pour demander un meilleur financement de l’associatif

Publié le 10 juin 2008 dans Interpellations

L’associatif répond à des besoins essentiels de la population tout en créant des emplois. Pour permettre aux associations de renforcer ce rôle d’acteur dans la société, l’ACRF demande à la Communauté française :

  • de respecter le calendrier de financement du secteur de l’Education permanente prévu lors de la préparation du nouveau décret en 2003. L’objectif était d’arriver à un financement à 100% en 2010 alors que les associations concernées sont toujours cantonnées au premier niveau (74%) ;
  • de permettre aux associations de conserver leurs emplois afin de mener à bien leurs objectifs d’information, de formation, de sensibilisation, d’action citoyenne non seulement avec leurs membres mais aussi avec un large public sans être « étranglées financièrement » ;
  • de reconnaître les spécificités des associations en tenant compte des réalités de terrain, notamment de la réalité rurale.
    Pour éviter une surcharge financière des associations, l’ACRF demande à la Région wallonne :
  • de prendre en charge le financement d’une assurance pour couvrir les volontaires comme c’est le cas dans les Régions flamande et bruxelloise.

L’ACRF en marche pour plus de pouvoir d’achat

Publié le 10 juin 2008 dans Interpellations

Le 11 juin, des femmes de l’ACRF ont rejoint les syndicats pour une marche à Namur. L’objectif était d’interpeller les pouvoirs publics afin qu’ils prennent des mesures pour aider les citoyens en difficulté à cause de l’augmentation constante des produits de base et des énergies. Nous demandions une augmentation du pouvoir d’achat pour les personnes qui ont des petits salaires, des petites pensions et pour tous ceux qui n’ont d’autres ressources que l’aide sociale.

Construire une Europe sans OGM c’est possible

Publié le 10 mai 2008 dans Interpellations

Le 20 mai l’ACRF interpelle le Président de la Commission européenne et les commissaires concernés par ce sujet. Nous refusons la mise en culture de maïs génétiquement modifiés en Europe. Nous demandons que le principe de précaution soit respecté, la santé des européens est en jeu.

Avec les femmes du monde, l’ACRF signe le plaidoyer

Publié le 10 mars 2008 dans Prises de position

En mars, l’ACRF se joint aux femmes du nord et du sud pour soutenir le plaidoyer. Il reprend certaines des options de l’ACRF : éducation à l’environnement, accès des femmes à la formation, valorisation des expériences menées par des femmes, reconnaissance de leur rôle, rémunération juste, reconnaissance du concept de souveraineté alimentaire, priorité aux exploitations familiales, appui aux circuits courts, protection des semences …

L’ACRF a rendez-vous au cabinet de la Présidente de la Communauté française

Publié le 10 mars 2008 dans Interpellations

Le 4 mars, l’ACRF a rencontré M. Mathieu au cabinet de la Présidente de la Communauté française. Nous répondions leur demande d’avoir un retour sur le travail que nous avons fait pendant en trois ans sur le thème de « femmes et estime de soi ». Nous avons redit nos inquiétudes par rapport à la société de consommation et à la publicité qui y est liée. Une société qui prône le tout tout de suite, la performance, le paraître laisse de côté une frange importante de la population dont de nombreuses femmes. Notre mouvement veut une société où chacune est reconnue avec ses capacités propres, où chacune a confiance en elle. L’estime de soi est indispensable pour devenir citoyenne de sa vie et de la société.