Actualités

Le logement, un droit inscrit dans la Constitution belge, article 23!

Publié le 10 décembre 2006 dans Interpellations

Les membres de l’ACRF sont interpellés par le nombre de SDF en Belgique. En décembre 2006, nous avons eu quelques jours de gel et comme les autres années, les places d’accueil sont insuffisantes.

Au nom du mouvement, la présidente a envoyé un courrier aux Bourgmestres, Echevins et Présidents (es) du CPAS des grandes villes : Bruxelles, Charleroi et Liège. L’objectif était d’attirer leur attention sur la situation des sans abri et de demander que des solutions à long terme soient mises en place.

Dans un pays où le droit au logement est inscrit dans la Constitution, nous refusons que des femmes, des hommes, des familles se retrouvent à la rue toute l’année, avec en hiver, une difficulté supplémentaire, le mauvais temps. Nous demandons que les conseils communaux veillent à prévoir des places en suffisance, particulièrement en période hivernale, pour permettre à tous les SDF de trouver un endroit pour la nuit et au moins un repas chaud par jour (soupe, café,…). Nous demandons qu’un suivi psychologique et social soit entrepris chaque fois que c’est possible. Nous refusons que des familles avec enfants se retrouvent dans cette situation. Les services sociaux existent mais pour qui ?

L’ACRF rejoint ceux qui disent NON aux OGM

Publié le 10 décembre 2006 dans Prises de position

L’ACRF dit NON aux OGM vu la non maîtrise des risques de contaminations et de réduction de la biodiversité.

L’ACRF dit OUI au développement des recherches en vue d’améliorer un meilleur usage des sols, de sauvegarder les semences traditionnelles et de permettre aux petites exploitations agricoles familiales de vivre avec un revenu décent.

L’ACRF a à cœur de répercuter ainsi l’appel lancé par la FIMARC et la CPE lors de la Journée internationale de Mobilisation contre les OGM et pour les semences et l’agriculture paysanne (avril 2006)

La souveraineté alimentaire, une priorité pour l’ACRF

Publié le 10 décembre 2006 dans Interpellations

L’ACRF interpelle le Président de la Commission Européenne, J. M. Barroso, le Président des parlementaires européens, J. Borell Fontanes et le Premier Ministre belge, G. Verhoofstad pour lui soumettre ses réflexions par rapport à la souveraineté alimentaire.

A l’ACRF, nous sommes d’accord qu’il est nécessaire d’établir un environnement plus propice aux investissements dans l’agriculture. Cependant, nous avons de grandes craintes de voir encore disparaître de nombreux petits paysans en proposant le rapprochement des producteurs et de l’agro-industrie.
Nous partageons avec la FAO le fait que le secteur public a un rôle à jouer dans ce domaine en investissant les capitaux nécessaires et en encourageant les coopératives. Notre monde a besoin d’Etats qui sont suffisamment autonomes pour établir des politiques au service de leur population.
Nous défendons pour tous les producteurs, une économie solidaire, l’accès à la souveraineté alimentaire dans la concertation avec les pouvoirs publics pour la définition des politiques agricoles et commerciales dans la transparence et la bonne gouvernance.

L’ACRF rejoint ainsi la déclaration de la FIMARC à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation: « Investir dans l’agriculture pour la sécurité alimentaire. Le monde y gagnera ! »

La plate-forme Souveraineté Alimentaire

Publié le 10 décembre 2006 dans Prises de position

La Plate-Forme Souveraineté Alimentaire (PFSA) est une coordination composée d’associations de développement, d’agriculteurs, de consommateurs, de protection de l’environnement.
Leur mot d’ordre ? Le droit pour chaque Etat de choisir librement ce qu’il va produire, acheter, importer et consommer.

L’ACRF est membre de la plate-forme souveraineté alimentaire

  1. Foire de Libramont
    L’ACRF participe à l’accueil sur le stand de la Plateforme souveraineté alimentaire à la foire de Libramont du 28 au 31 juillet 2006
    Les Outils d’animation utilisés sont

    • la roue de la renaissance, réalisée par le CNCD
    • les panneaux expo souveraineté alimentaire, réalisés par le CNCD et la PFSA
    • le jeu de l’oie en version chevalet
    • le memory
    • la pétition de la campagne souveraineté alimentaire
  2. La pauvreté, c’est nos oignons
    L’ACRF diffuse la campagne de sensibilisation « La pauvreté , c’est nos oignons » pour la souveraineté alimentaire portée par le CNCD et la plate-forme
    Pour obtenir la version papier : contacter le secrétariat de l’ACRF
    Pour signer en ligne : http://www.cncd.be/pages/actu_petition.cfm

L’avenir de l’agriculture passe par une revalorisation de ses métiers

Publié le 10 décembre 2006 dans Prises de position

Intervention de la Vice-présidente de l’ACRF, Véronique Delgleize, dans d’autres associations rurales.

L’agriculture fait partie intégrante du paysage rural. Malheureusement, elle est de moins en moins présente. Ses faiblesses sont bien souvent mieux connues que ses atouts. Et pourtant, sans l’agriculture comment pourrions-nous nous nourrir ? L’ACRF veut informer de la situation actuelle: celle-ci n’est peut-être pas encore catastrophique mais il est temps de prendre des mesures pour lui assurer un avenir. Nous voulons que les métiers de l’agriculture soient revalorisés, ceci passe par une information la plus large possible.

L’ACRF soutient les petites et moyennes exploitations agricoles

Publié le 10 décembre 2006 dans Interpellations

L’ACRF interpelle le Président de la Commission Européenne, J. M. Barroso, les parlementaires européens et le Premier Ministre belge, G. Verhoofstad et leur transmet différentes demandes de ses membres.

Nous refusons l’industrialisation de l’agriculture et l’agrandissement des fermes qui se fait au détriment de la qualité des produits et de l’environnement, entraînant la disparition de nombreuses petites exploitations.

  • Nous revendiquons le soutien à de petites et moyennes structures qui garantissent une alimentation saine, diversifiée et une forte dynamique rurale. Nous demandons que les petits producteurs bénéficient de conditions de travail et de revenus décents : il est impératif que les prix agricoles soient réellement rémunérateurs.
  • Nous insistons pour que deux pré-requis soient au cœur des négociations de l’OMC : les besoins du développement et la place centrale de l’humain. De même, nous voulons que la souveraineté alimentaire soit un critère majeur dans les négociations afin que l’Organisation du Commerce tienne compte des plus faibles et leur permette de vivre dans la dignité.

Par cette démarche, l’ACRF appuie les positions de la FIMARC et du MIJARC suite à l’échec des négociations de l’OMC en juin 2006: « OMC : la dernière chance ? »