Interpellations

Dégressivité des allocations de chômage

Publié le 10 décembre 2012 dans Interpellations

Une réforme des allocations de chômage entre en vigueur en ce mois de novembre 2012. A partir de ce moment, les chômeurs verront – lentement mais sûrement – leur allocation de chômage diminuer jusqu’à un montant forfaitaire. Ce montant forfaitaire minimum sera à peine supérieur au revenu d’intégration social (RIS), et sera largement en dessous du seuil de pauvreté. Le Netwerk tegen Armoede (réseau flamand de lutte contre la pauvreté) a introduit un recours auprès du Conseil d’État afin de faire suspendre l’Arrêté Royal de la ministre fédérale de l’Emploi Monica De Coninck et, finalement de le faire annuler.

L’ACRF soutient la démarche du Netwerk tegen Armoede.

Voici le texte qui a été adopté par l’ACRF lors de la journée mondiale du refus de la misère, le 17 octobre dernier à Liège.

 

« Goede dag mevrouw, meneer
Bonjour madame, monsieur,

Par ce message, nous souhaitons vous manifester notre soutien dans votre campagne et action de recours au Conseil d ‘Etat visant à annuler la réforme fédérale en matière d’allocations de chômage.

L’Action Chrétienne Rurale des Femmes s’inquiète depuis de longues années de la précarisation des ménages en Belgique. Nous sommes également extrêmement critiques sur la question des allocations sociales.

En 2010, nous avons mis sur pied une campagne pour dire « Non au taux cohabitant et à la sécurité sociale sans filet» (www.joindrelesdeuxbouts.acrf.be) . Lors de cette campagne nous avons récolté de nombreux témoignages d’hommes et de femmes, allocataires sociaux ou parents d’allocataires, plongés sous le seuil de pauvreté par l’Etat belge.

La nouvelle réforme fédérale qui entrera en vigueur au 1er novembre 2012 (dans quelques jours) nous choque d’autant plus qu’elle constitue un pas supplémentaire dans le mauvais sens que nous dénoncions en 2010.

La dégressivité des allocations de chômage, de même que l’allongement de l’allocation d’attente pour les jeunes, ne sont pas des mesures efficaces pour résorber le chômage. Nous pensons également que ces mesures reviennent à sanctionner des victimes plutôt que des coupables ! Les demandeurs d’emploi peuvent-ils être portés responsables du manque d’emploi, de notre système économique mondialisé qui entraîne des délocalisations et des restructurations incessantes ? Les demandeurs d’emploi sont-ils coupables de l’obstination des politiques dans le dogme de la croissance économique, insoutenable et sans avenir?

A cette occasion, nous souhaitons également aujourd’hui envoyer notre réconfort aux travailleurs de l’usine Ford de Genk ainsi qu’à leur famille. Le triste sort qui leur est réservé par les dirigeants de cette entreprise est inacceptable et scandaleux. Il démontre toute l’inhumanité qui prédomine dans la gestion des entreprises multinationales, de même que cette fermeture prouve leur inefficacité à nous fournir un emploi durable.

Cette enième fermeture d’usine démontre bien que les Etats doivent pouvoir réagir en « back office », et offrir une prise en charge solide aux travailleurs dépossédés de leur emploi.

Malheureusement, la politique fédérale menée en Belgique aujourd’hui est toute autre : après avoir subi une première ignominie de Ford, ces familles en subiront une seconde en se voyant précipiter dans la misère par leur propre Etat.

Au nom de tous les travailleurs avec ou sans emploi, notre mouvement demande au Conseil d’Etat, avec le Réseau Belge de Lutte contre la Pauvreté et toutes ses composantes communautaires, d’annuler la réforme opérée par le gouvernement Di Rupo en matière d’allocations de chômage.

Reprendre du temps pour l’essentiel

Publié le 9 décembre 2012 dans Interpellations

2012_21_titre

A la veille des vacances, préparons-nous à réfléchir aux choses essentielles qui nous échappent, faute de temps. Sans doute est-il possible de réajuster un peu le quotidien à la rentrée…Du réajustement de nos modes de vie, toute la société profite : notre famille, nos amis, nos collègues et surtout ceux que l’accélération laisse de côté, aux deux extrémités de l’âge de la vie…

Par-delà cet enjeu, l’ACRF rappelle qu’il est également urgent de ralentir pour préserver notre planète.

Pour lire notre interpellation: téléchargez: 2012_interp_pol_federal

Les semences donnent du sens!

Publié le 9 décembre 2012 dans Interpellations

 

2012-semence-affiche-A4

A loccasion de la seconde audience du procès des faucheurs de pommes de terre OGM à Termonde, lACRF vous interpelle: la semence est sacrée, elle est gratuite, cest un bien commun, protégeons-la…. Pour lire notre interpellation, téléchargez:  2012_interpellaltion_politique_semences

Stop ou encore?

Publié le 9 décembre 2011 dans Interpellations

2011_Affiche_Terre

« Nous appelons de nos voeux un accord global et contraignant au sortir du Sommet sur le Climat à Durban. »

Depuis le 28 novembre et jusqu’au 9 décembre, les délégations des pays du monde sont rassemblées à Durban – Afrique du Sud – pour la Conférence des Nations Unies sur le réchauffement climatique.

 

Pour lire notre interpellation, téléchargez: Stop_ou_encore

Problème de places d’accueil

Publié le 10 décembre 2010 dans Interpellations

Le 9 décembre, le mouvement a envoyé un courrier au Secrétaire d’Etat à l’Action sociale et à la lutte contre la pauvreté, quelques extraits :
Vous avez pris vos responsabilités dans le dossier complexe de l’accueil des réfugiés. Je souscris aux décisions prises depuis quelques semaines à ce niveau et vous encourage à continuer.
A l’ACRF, nous sommes révoltées du peu de considération porté à ces familles qui ont vécu des situations dramatiques. C’est inhumain de les laisser sans logement, sans soutien sous prétexte qu’il y a un manque de place alors que de nombreux bâtiments sont vides comme vous l’avez souligné. En arrivant chez nous ces familles espéraient trouver un accueil, une aide pour se reconstruire et offrir une vie meilleure à leurs enfants, quoi de plus normal ?
Nous sommes écœurées de constater que le même problème se situe dans la gestion de l’aide aux sans-abris. Depuis de nombreuses années il faut voir arriver les premiers froids pour y penser un peu. Aucune politique à long terme à ce sujet, c’est déplorable. En 2010 année européenne de lutte contre la pauvreté … mais y a-t-il en Belgique une volonté politique de prendre les mesures structurelles indispensables ou attend-on que le pourcentage de pauvreté atteigne les 40 % pour agir ?
Pouvez-vous insister auprès de vos collègues pour qu’ils agissent en conséquence pour apporter des solutions durables à la problématique des sans-abris. Dans un pays comme le nôtre c’est une honte de voir des personnes sans revenus, sans toit …

Ouverture de casernes mais …

Publié le 10 décembre 2010 dans Interpellations

Le 2 décembre l’ACRF écrit au Premier Ministre et au Ministre de la défense pour les questionner sur la gestion des sans-abris. Ce premier décembre 2010, au plus fort de l’hiver, vous avez gracieusement ouvert les portes de huit casernes militaires afin d’accueillir des sans-abri pour la nuit. Nous vous remercions chaleureusement pour ce geste. Malgré tout, nous sommes choquées d’entendre que les bénéficiaires de ses chambrettes ne pourront avoir accès à une salle de douche, ni profiter d’un petit déjeuner Par ailleurs, il nous semble que les heures d’ouverture (22h) et de fermeture (06h) des casernes ne sont pas adaptées. L’ACRF demande que l’accueil des sans-abris se fasse dans la dignité et que des mesures structurelles soient prises pour que des solutions de secours ne doivent plus être prises à chaque début d’hiver.