Interpellations

Les femmes continuent à payer la facture

Publié le 5 novembre 2015 dans Interpellations

La Plateforme Féministe Socioéconomique rappelle au gouvernement que les mesures d’économie actuelles, ainsi que les réformes sociales planifiées, précariseront encore plus les femmes. Pourtant, dans sa déclaration de politique générale, le gouvernement fédéral s’est engagé à “tenir mieux compte de la dimension de genre sur le marché du travail” ainsi que de la “situation différente des femmes et des hommes dans le cadre
des réformes socio-économiques” et à porter une attention particulière à la “conciliation entre travail et vie familiale”.

Pour lire le communiqué de presse, cliquez sur CP_Plateforme_Feministe_Socioeconomique_FR_20151007

Un collectif « No-TTIP » voit le jour en province de Luxembourg !

Publié le 1 septembre 2015 dans Interpellations

Vous avez certainement déjà entendu parler du TTIP, le fameux traité transatlantique qui est actuellement négocié par la Commission européenne et le gouvernement américain. Vous savez sans doute également que différents acteurs se mobilisent pour dénoncer les dangers de ce futur accord, ardemment souhaité par les grands acteurs de la finance et de l’industrie. Ce traité risque de mettre à mal les normes européennes en termes de protection de l’environnement, de la santé, des droits des travailleurs,… Il est également une menace pour le tissu économique local (PME, artisans,…) et le modèle agricole européen comme le dénoncent l’UCM et la FWA. Enfin, en instituant une « justice » privée où les décisions des pouvoirs publics pourront être attaquées par des investisseurs si elles nuisent à leurs intérêts, il réduira considérablement les marges de manœuvre de nos institutions démocratiques. Par exemple, au niveau communal, favoriser dans un appel d’offre public les acteurs locaux ou les produits étiquetés « bio » ou « équitable » sera considéré comme une distorsion de la libre concurrence et, de ce fait, pourra faire l’objet d’une poursuite devant une cour d’arbitrage privée.

Ces risques, certains mandataires locaux en ont saisi toute la portée et la dangerosité en votant des motions pour demander la suspension ou l’arrêt des négociations. C’est le cas chez nous du Conseil provincial et d’une dizaine de communes. Les citoyens aussi se mobilisent : une pétition européenne demandant la fin des négociations a recueilli près de 2,5 millions de signatures !

Face aux risques majeurs que représente ce traité transatlantique, une vingtaine d’acteurs associatifs de la province (voir la signature en bas de ce document) ont décidé, en juin 2015, de se rassembler au sein d’un collectif « No-TTIP » en province de Luxembourg. Le but ? Informer les mandataires locaux et les citoyens de notre province sur le sujet et proposer aux communes qui ne l’ont pas encore fait de se déclarer « hors-ttip ». Pour ce faire, cinq soirées d’information publiques auront lieu en septembre et octobre dans les différents arrondissements de la province et un courrier sera envoyé aux conseillers communaux pour leur proposer d’envisager le vote d’une motion pour réclamer l’arrêt des négociations du traité transatlantique.

Vous êtes les bienvenus si vous souhaitez assister à une séance d’information. Nous sommes également à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Le Collectif NO-TTIP Province de Luxembourg

ACRF (Femmes en milieu rural), Agir pour la paix, Alvéole Théâtre, CEFOC (Centre de Formation Cardijn), CEPPST (Centre d’Education Permanente et de Promotion Sociale des Travailleurs), CIEP (Centre d’Information et d’Education Populaire), CNCD, Colupa (Coalition Luxembourgeoise pour la Paix), CSC, Entraide et fraternité-Vivre Ensemble, Equipes Populaires, FGTB, Le Grand Asile, Lire et Ecrire, Miroir vagabond, MAP (Mouvement d’Action Paysanne), Mutualité chrétienne, Nature attitude, RWLP (Réseau wallon de Lutte contre la Pauvreté), Périple en la Demeure, Théâtre des Travaux et des Jours, Vie Féminine

Pétition contre la venue de Julien Blanc

Publié le 9 juillet 2015 dans Interpellations

Julien Blanc, un « artiste de la drague » autoproclamé, gagne sa vie avec des séminaires où il explique aux hommes comment « séduire » une femme: en la manipulant, l’intimidant et l’agressant. Il a posté de lui des photos et vidéos sur internet où il touche, harcèle, voire étrangle des femmes qu’il ne connaît même pas.

En septembre, il veut donner deux séminaires, un à Bruxelles, un autre à Anvers, pour diffuser ses méthodes violentes et, pour certaines, illégales.

L’ACRF – Femmes en milieu rural soutient et relaie l’initiative de  qui Garance a lancé une pétition aux divers ministres et bourgmestres pour empêcher Julien Blanc de se rendre en Belgique ou au moins pour annuler ses séminaires.

Signez et faites suivre!

 

 

 

Allocation de garantie de revenus

Publié le 10 juin 2015 dans Interpellations

Allocation de garantie de revenus :

la Plate-forme Féministe Socioéconomique a rencontré le Ministre Kris Peeters

Bruxelles 9 Juin 2015 – La Plate-forme Féministe Socioéconomique s’est entretenue ce matin avec Kris Peeters, Ministre fédéral de l’Emploi,  au sujet des impacts sur les femmes de la réduction prévue de l’allocation de garantie de revenu (AGR) pour le travail à temps partiel involontaire. Le Ministre a reconnu les préoccupations mises en avant par la plate-forme et s’est engagé à présenter des solutions alternatives permettant de ne pas appauvrir les femmes, mais dans les limites de l’accord de Gouvernement.

Découvrez l’article en PDF, cliquez sur Allocation_garantie_revenus-rencontre_Ministre_Kris_Peeters.pdf ».

 

Taxis roses ou peur bleue?

Publié le 9 juin 2015 dans Interpellations

 

L’ACRF – Femmes en milieu rural relaie avec plaisir le Communiqué de presse de nos collègues des Femmes Prévoyantes Socialistes, concernant l’idée de la Région bruxelloise d’instaurer un système de « taxis roses », c’est-à-dire conduits par des femmes pour transporter des femmes.

Pour prendre connaissance de ce CP, cliquez sur CP 15-06-03 taxis roses

Allocation de Garantie de Revenus – AGR

Publié le 29 mai 2015 dans Interpellations

La Plate-forme Féministe Socioéconomique , dont fait partie l’ACRF – Femmes en milieu rural, a envoyé aujourd’hui une lettre ouverte aux membres du comité de gestion de l’ONEM : elle leur demande de ne pas réduire davantage l’Allocation de Garantie de Revenus (AGR) pour le travail involontaire à temps partiel comme cela est prévu dans la déclaration de politique générale du gouvernement fédéral.

Pour lire le communiqué de presse, cliquez sur CP_FR_AGR_20150527