Actualités générales

L’ACRF engage un(e)animateur/trice – emploi APE

Publié le 6 avril 2016 dans Actualités générales

L’ACRF – Femmes en milieu rural engage un animateur, une animatrice pour la région de Philippeville, Couvin.  Cet emploi est un emploi APE, à 1/2 temps à pourvoir à partir du 02 mai 2016.

Candidatures à envoyer à daisyherman@acrf.be avant le 19 avril 2016

Pour voir les détails de la fonction, cliquez sur Offre d’emploi Couvin Philippeville

Enquête Solidaris: enfance et pauvreté

Publié le 17 mars 2016 dans Actualités générales

La 8e enquête du Thermomètre Solidaris – Le Soir – RTL-INFO, s’est intéressée aux parents belges francophones des 0 à 3 ans. 793 d’entre eux ont accepté de répondre à ce sondage en octobre 2015. Les résultats et analyses sont médiatisés depuis le 19 février 2016 et l’intégralité du rapport sera disponible prochainement sur solidaris.be
Si l’on constate de profondes mutations au niveau de la famille, du couple, et des rapports avec les enfants, il n’en demeure pas moins qu’au niveau de l’exercice de la parentalité, de très fortes inégalités persistent entre les hommes et les femmes, à la maison comme au travail. Mais le constat le plus alarmant de l’ enquête est celui-ci : en Fédération Wallonie-Bruxelles, 3 enfants sur 10 vivent dans une famille dite pauvre. Pire, ces enfants évoluent dans un écosystème socio-culturel d’exclusion, et propice à la reproduction des inégalités sociales. Ce 8e Thermomètre illustre plus encore que les précédents, le profond décalage entre notre système social, tel qu’il est organisé aujourd’hui, et les réalités difficiles vécues au quotidien par de nombreuses familles.
Solidaris Mutualité estime urgent de lancer un appel aux décideurs politiques mais aussi aux interlocuteurs sociaux, pour réfléchir ensemble à comment briser ce cercle vicieux de la reproduction des inégalités sociales dès le plus jeune âge.

European Black Days

Publié le 17 mars 2016 dans Actualités générales

Au vu du sommet Europe Turquie qui se tiendra fin de semaine à Bruxelles pour entériner les accords trouvés lundi passés en matière de migration, l’Europe s’apprête à vivre une période noire de son histoire. Nous sommes donc plusieurs citoyens et associations belges et européens à lancer une action permettant avant tout de sensibiliser la population sur le contenu de ces accords mais également de montrer notre mécontentement à nos dirigeants.
Pour cela, nous faisons un appel qui se veut le plus large possible (associations, ONG, syndicats, partis politiques, etc.) pour pouvoir relayer au maximum l’évènement au sein de la population. Nous avons évidemment pensé à vous!
Vous pourrez trouver via ce lien un descriptif des raisons nous ayant poussés à lancer cet évènement, des actions qui se tiendront pendant les
deux jours de sommet, ainsi que des différentes façons dont les associations peuvent témoigner leur soutien.
Comment?
Dès aujourd’hui :
* Soutien public officiel: envoyez nous un mail afin de figurer dans la liste des organisations qui soutiennent
* Diffusion massive dans vos réseaux;
* Réseaux sociaux : communiquer l’événement en affichant les visuels #EuropeanBlackDays via Facebook et/ou Twitter;
* Sponsoriser la mobilisation
* Partager des selfies avec le hashtag #EuropeanBlackdays;
Mercredi soir :
* Veillée du mercredi soir : présence massive entre 18h et 19h.
Event des #EuropeanBlackDays: https://www.facebook.com/events/1530328110596573
Event de la veillée de solidarité: https://www.facebook.com/events/187236994986149/
Les European Black Days sont une initiative de nombreux citoyens, appuyée par des associations belges et européens dont Tout Autre Chose, Acteurs des temps présents, Cncd – 11.11.11 Bruxelles, Amnesty International Belgique, Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés Bruxelles, BXI: Bruxelles Initiatives, l’Union Progressiste des Juifs de Belgique, CEF, Réseau ADES, Théâtre Le Public…

Chris Paulis à l’honneur!

Publié le 9 mars 2016 dans Actualités générales

Depuis 202 le Conseil des Femmes Francophones de Belgique de l’arrondissement de Verviers met à l’honneur une femme remarquable par son engagement, quel que soit le domaine concerné. Il s’agit du Prix Olympe de Gouges. » (L’Avenir du 9 mars, 2016)
A l’occasion de la Journée Internationale des Droits de la Femme, le CFFB de l’Arrondissement de Verviers a remis le Prix Olympe de Gouges à Chris Paulis, anthropologue pour son combat dans l’Egalité F/H.
Le CFFB de l’A.V. fut reçu par la Ville de Verviers et particulièrement par sa bourgmestre Madame M. Targnion et son échevine de l’Egalité Madame S. Lambert.
Chris Paulis très émue a reçu la statuette créée par Monique Lemmers une artiste de la région. Statuette qui représente 5 femmes des 5 continents derrière un bouclier qui signifie les acquis des femmes.

A travers champs… festival du film sur la ruralité

Publié le 6 mars 2016 dans Actualités générales

Festival _ Film_rural

Le 5e festival du film sur la ruralité aura lieu du 02 au 26 mars.  Le festival ce n’est pas seulement des films mais aussi des expositions, des concerts, une pièce de théâtre, des repas…

 

Les producteurs wallons de fromage au lait cru unissent leurs forces

Publié le 27 février 2016 dans Actualités générales

Cet après-midi, lors d’une conférence de presse dans un petit restaurant bruxellois autour d’une belle table de fromages, était lancé officiellement le Groupement d’intérêt économique des producteurs belges de fromages au lait cru. Celui-ci naît dix mois après « l’affaire Munnix », quand ce dernier producteur de Herve fermier au lait cru avait été obligé de prendre sa retraite anticipée à la suite d’un contrôle de l’Afsca positif à la listeria.

Peser plus lourd face à l’Afsca
Le but de cette association professionnelle – la première du genre en Belgique dans le domaine du fromage – n’est évidemment pas de s’attaquer au principe de la sécurité alimentaire mais de tenter de peser plus lourd dans les discussions avec l’Afsca. Laquelle refuse toujours d’appliquer en Belgique les « assouplissements » pourtant prévus pour les artisans au niveau de la législation européenne.

Si une « cellule petits producteurs » a bien été créée au sein de l’Agence, à l’initiative du ministre de l’Agriculture Willy Borsus (MR), rien de concret n’est encore ressorti, selon le GIE. Qui estime que l’Afsca n’a pas l’intention de revoir sa philosophie mais simplement de tenter de mieux communiquer auprès des petits producteurs sur les normes sanitaires à mettre en place. Le hic étant évidemment que si certaines de ces normes sont applicables par des industriels, elles sont difficiles à mettre en oeuvre par des artisans…

Fondée par six fromagers et regroupant déjà 14 producteurs wallons (dont des noms bien connus comme ceux de la Ferme du Gros Chêne de Daniel Cloots à Méan et de la Ferme du Vieux Moulin de Madeleine Hansen à Herve), l’association espère grandir rapidement et s’élargir à la Flandre… On recense en effet une centaine de producteurs de fromage au lait cru rien qu’en Région wallonne.

Le soutien du Slow Food
Dans son combat pour la survie de l’artisanat face à la toute puissance de l’industrie agroalimentaire, le Groupement d’intérêt économique reçoit le soutien de poids de l’association Slow Food, déjà à l’origine de la création d’une « Sentinelle Slow Food » du Herve au lait cru. Et plus particulièrement de Piero Sardo, président de la Fondation Slow Food pour la biodiversité qui se bat, à l’échelle internationale, pour la sauvegarde de petites productions alimentaires de terroir qui font vivre l’économie locale.

L’une des initiatrices de ce GIE, la Liégeoise Fabienne Effertz ( auteure d’un superbe ouvrage sur le fromage de Herve et qui avait été très présente auprès de José Munnix dans son combat contre l’Afsca) a ainsi déjà pu échanger avec la responsable d’une association analogue au Brésil, qui fait face à des problèmes identiques sur la question du lait cru, régulièrement attaqué aux quatre coins de la planète.

Promouvoir le lait cru
Outre la défense de la profession, l’un des objectifs de ce GIE est en effet aussi de faire la promotion du lait cru et de battre en brèche quelques idées reçues sur sa dangerosité présumée que tente d’imposer l’industrie. Certaines études scientifiques montrent ainsi que dans un lait cru, riche en bactéries autochtones – là où il faut rajouter des ferments lactiques à un lait pasteurisé pour pouvoir faire du fromage -, le risque de développement de la listeria serait même moins grand, certaines bactéries produisant des inhibiteurs naturels contre son développement.

Dans une société moderne obnubilée par le risque zéro, voilà un message difficile à faire passer. Même si, dans le même temps, l’ensemble des fromagers présents hier après-midi à Bruxelles s’enthousiasmaient de la soif grandissante des consommateurs pour des produits de terroir artisanaux et pour les circuits courts..
http://www.lalibre.be/economie/actualite/les-producteurs-wallons-de-fromage-au-lait-cru-unissent-leurs-forces-56cf38873570e6ca6ad7a39f