Bien vieillir : chez soi ou ailleurs ? Analyse de N. Dumez et C. Berhin

Publié le 5 avril 2019 dans Analyses

À l’heure où l’assurance autonomie vient d’être emportée par les remous que subit le Parlement de Wallonie, les questions autour du  » bien vieillir  » reviennent à nouveau à l’avant plan. Mais que veut dire  » vieillir  » ? À partir de quand sommes-nous  » vieux  » ? Cette vieillesse transforme-t-elle à ce point nos besoins ? Et comment y faire face ? Et finalement, où vieillirons-nous demain ?
Avant tout, selon l’économiste Philippe Defeyt, contrairement à ce que l’on croit, les besoins des personnes âgées ne sont pas significativement différents de ceux de l’ensemble de la population.  » Tous, jeunes et vieux, nous avons les mêmes besoins : subsistance, protection, affection, compréhension, participation, loisir et repos, création, identité, autonomie, justice sociale. La différence réside dans les moyens à mettre en œuvre pour satisfaire ces besoins, selon la situation des personnes.  » Ainsi, ce n’est pas tant l’âge qui détermine l’allocation de ces moyens que l’état de santé de chacun, ses comportements et ses attentes.

Pour télécharger l’analyse, cliquez sur  acrfana_2019_11_bien_vieillir_ND_CB