Devrons-nous retourner à l’ère de la chandelle? analyse de Marie Debois

Publié le 10 décembre 2014 dans Analyses

A travers ses thématiques d’action, sa revue plein soleil, des analyses et des études, l’ACRF – Femmes en milieu rural ne cesse de dénoncer les effets de notre société occidentale actuelle, néocapitaliste et mondialisée sur l’environnement et l’humanité. Mais le mouvement tente aussi de proposer des pistes de solutions, en rejoignant bien d’autres courants : « Vivre autrement », « La décroissance pour une meilleure qualité de vie », « Vivre plus simplement », « le Bien Vivre », « Plus de liens, moins de biens », etc. Intervenant lors de l’une de nos journées d’étude 2013, Edgard Szoc, chercheur chez Etopia, est venu nous démontrer qu’il était possible de vivre la « prospérité sans croissance » en relatant notamment toutes les confusions qui émanent de la notion de « PIB ». Or, lors de nos animations, quand nous évoquons le besoin de changement structurel, d’alternatives pour sortir de l’impasse actuelle, nous sommes souvent confrontés à des réticences voire à des ricanements… Comme si le changement pour demain était synonyme d’un retour à l’ère de la chandelle…

téléchargez: acrfana_2014_30_decroissance_MD