Archives mensuelles: décembre 2019

Offre d’emploi région de Liège

Publié le 5 décembre 2019 dans Actualités générales

L’ACRF – Femmes en milieu rural engage une animatrice à 19 heures semaine pour la régionale de Liège.

Pour voir les conditions de l’offre, cliquez sur Offre d’emploi Liège

 

La naissance aujourd’hui – analyse de Maïder Dechamps

Publié le 5 décembre 2019 dans Analyses

À Noël, on célèbre la naissance. Justement, à quoi ressemblent les naissances en 2019, en Belgique ? Même si les femmes ont accouché de toute éternité, le font-elles exactement de la même façon aujourd’hui qu’il y a trente, vingt, voire même dix ans ? Pas toutes, car des revendications et tendances nouvelles ont émergé.

Noël, la fête de la naissance. Comme l’explique Pierre Godfroid dans la revue Plein Soleil de décembre, l’image de Jésus naissant dans une étable ne doit pas, malgré la situation d’exil de ses parents, nous faire penser que cette venue au monde, dans des conditions difficiles, ait été exceptionnelle à l’époque. Naître « entre le bœuf et l’âne », était alors le lot de beaucoup d’enfants, et pas seulement les plus pauvres, puisque le bétail vivait dans les maisons pour apporter leur chaleur. Une mère, une sœur, une voisine (si elle pouvait arriver à temps) aidait la parturiente à accoucher sans autre formation que l’expérience empirique, l’observation des animaux et quelques connaissances ancestrales. D’ailleurs, il ne faut pas remonter 2.000 ans en arrière…

Pour télécharger l’analyse, cliquez sur acrfana_2019_26_naissance_MD

SuperFinance VS GlobalwarmingMan – La finance sauvera-t-elle le monde ? Analyse de C. de Faverea

Publié le 3 décembre 2019 dans Analyses

Pia ou la fable de la finance au service de la santé

Voici l’histoire d’une petite fille de huit mois, prénommée Pia, à qui l’on avait diagnostiqué une maladie génétique rare et mortelle. Ne pouvant être guérie, elle pouvait néanmoins garder l’espoir de passer une vie plus confortable grâce à un médicament du laboratoire Novartis.
Mais une ombre planait sur la petite Pia. Le remède proposé n’était autre qu’une molécule mise au point par des recherches financées par des dons citoyens mais que Novartis, grâce à une habile manœuvre financière, avait transformé en médicament le plus cher au monde. L’injection promise à la petite Pia lui coûterait la bagatelle d’1,9 million d’euros.
Et comble de malchance, la bonne fée Providence qui veillait sur la sécurité sociale belge répondait aux abonnés absents. Les parents de la petite Pia devaient se satisfaire d’un :  » ce montant, c’est du Hold-up  » mais vous le comprendrez, l’État ne peut pas aider tout le monde,  » c’est un mauvais signal envoyé aux entreprises pharmaceutiques « .
Pour télécharger l’analyse, cliquez sur acrfana_2019_25_superfinance_globalwarming_CDF