Archives mensuelles: avril 2019

Échec de l’assurance autonomie : gâchis, contretemps ou opportunité ? analyse de Corentin de Favereau

Publié le 24 avril 2019 dans Analyses

Patatras ! L’annonce a été faite officiellement ce jeudi 28 mars 2019. Ce n’est pas sous cette législature que sera instaurée la tant attendue assurance autonomie. Devenu minoritaire suite au ralliement de la députée Patricia Potigny aux  » Listes Destexhe « , le gouvernement wallon se retrouve dans l’incapacité de faire passer cette réforme avant les prochaines élections. Une tuile, quand on sait qu’il s’agissait d’un porte-étendard devant guider le cdH lors de la campagne et lui faire démentir des sondages peu reluisants.
Au-delà de la perte d’un emblème électoral, l’échec de la majorité sur ce point signifie surtout une énorme perte de temps et d’énergie vis-à-vis d’un des enjeux de société les plus fondamentaux de ces dernières décennies. C’est dire si ce revers laisse un goût amer à ceux qui attendaient de notre classe politique qu’elle prenne, là, un tournant décisif et ambitieux.
Mais comment en est-on arrivé là ? Comment la défection d’une seule députée a-t-elle pu mettre à mort un projet aussi vital pour son parti que pour la société ? S’est-on réellement donné les moyens de mener ce projet à bien ? Cet échec n’est-il pas, quelque part, le reflet d’une certaine arrogance ou, au contraire, d’un amateurisme candide contrastant avec l’extrême nécessité d’un tel projet pour notre avenir à toutes et tous ?
Pour télécharger l’analyse, cliquez sur acrfana_2019_12_assurance_autonomie_échec_CDF

Plein Soleil Mai 2019

Publié le 22 avril 2019 dans Plein-Soleil

PS mai Cover

6 ans déjà – triste anniversaire de l’effondrement du Rana Plaza

Publié le 17 avril 2019 dans Actualités générales

Le 24 avril, il y aura 6 ans, jour pour jour, le Rana Plaza s’effondrait. Juste avant le drame des milliers de travailleurs, pour la majorité des femmes, avaient été contraints par leur direction de reprendre leur poste de travail pour honorer les commandes d’entreprises européennes d’habillement.

Il ne s’agit hélas pas du seul exemple de violations des droits humains ou de dommages environnementaux commis par des entreprises dans l’histoire récente: catastrophe de Bophal en Inde, pollution à grande échelle causée par Chevron en Equateur, violations des droits du travail de la part de Samsung, déversement d’amiante par Eternit en Inde, violations des droits humains par le géant agricile belgo-luxembourgeois SOCFIN en Sierra Leone, travail des enfants dans le secteur du cacao en Afrique de l’Ouest, etc.

Rana Plaza: plus jamais ça?  Sans la mise en place d’un cadre juridique qui clarifie les règles et les impose à toutes les entreprises, une nouvelle catastrophe n’est pas à exclure, au Bangladesh ou ailleurs dans le monde.

En ce 24 avril, nous exhortons les partis politiques belges à adopter une loi nationale qui oblige les entreprises à respecter effectivement les droits humains et l’environnement.

Tous les détails de l’action sur la page FB d’ Ach’act

 

 

 

 

 

Les idées reçues sur l’agneau de Pâques

Publié le 17 avril 2019 dans Presse

Communiqué de presse

Quelles sont les idées reçues sur l’agneau de Pâques?

Dans l’imaginaire collectif, on a souvent tendance à croire que l’agneau dit « de Pâques » est un nouveau-né ou qu’il s’agit des jeunes agneaux que l’on voit gambader en prairie à la même époque. A quelques jours des festivités pascales, la Cellule d’Information Agriculture apporte des éclaircissements quant aux modes d’élevage et de production en Wallonie.

 

Croire que la viande d’agneau provient de nouveau-né est une erreur commune. La viande d’agneau qui se retrouve traditionnellement sur notre marché à Pâques, provient en fait d’animaux de 3-4 mois élevés en bergerie. La météo hivernale permet difficilement d’élever de jeunes agneaux à l’herbe. A 3-4 mois, l’agneau pèse déjà près de 40 kg, soit presque la moitié de son poids adulte. En effet une brebis (femelle) adulte pèse de 70 à 90 kg.  Les professionnels (bouchers et éleveurs) utilisent le terme technique « agneau » pour un animal qui couvre la période de 0 à 12 mois même si l’agneau/agnelle (femelle) est déjà mature sexuellement, c’est-à-dire prêt à se reproduire, à partir de 6-7 mois. Lorsque nous mangeons le traditionnel agneau de Pâques, nous ne consommons donc pas un agneau « bébé » au contraire de ce que fait croire l’appellation technique utilisée par les professionnels.

Pour prendre connaissance du Communiqué de presse, cliquez sur Celagri CP

Pour en savoir davantage CELAGRI_Dossier_Production d’agneau et élevage ovin_avril2019

Lettre de la FIMARC pour Pâques 2019

Publié le 17 avril 2019 dans FIMARC

Pour découvrir la lettre de la FIMARC, adressée par l’aumônier international Tomas Spanghero, cliquez sur LMR 99 -Lent 2019 FR

Marche des survivantes à Namur

Publié le 10 avril 2019 dans Actualités

Après le départ au petit matin, rendez-vous au Palais provincial pour l’accueil des survivantes par la députée provinciale Mme Lazaron. Pour poursuivre cette matinée, avant la marche de Namur à Sambreville, accueil au Parlement Wallon du groupe par Eliane Tillieux.
quelques témoignages en images… Pour en savoir plus rendez-vous sur la page FB de la marche des survivantes