Archives mensuelles: décembre 2016

L’école au milieu du village – analyse de J. Liesenborghs et C. de Favereau

Publié le 23 décembre 2016 dans Analyses

Un chef-d’œuvre, des chefs-d’œuvre en péril ?  On a cru les voir totalement disparaître dans les années 1980-1990 à l’heure où le mot d’ordre était : rationalisation. Mais depuis, les écoles rurales survivent et la démographie croissante que l’on prédit à la Wallonie entrainerait même la création de nouvelles places dans certaines communes rurales. Le danger n’est donc plus forcément celui de fermeture par manque d’élèves.
C’est le modèle lui-même de l’école du village et ses fondamentaux qui sont menacés. Au moment où le Pacte pour un enseignement d’excellence parle de  » Performance « ,  » pilotage par les résultats « ,  » management  » ; au moment où on annonce sur un ton dramatique le trop faible niveau des élèves aux tests internationaux PISA, nos enfants sont priés de briller et d’être compétitifs. Des mots ronflants et à la mode qui font sourire dans les villages où les écoles invitent à d’autres normes, d’autres rythmes, d’autres valeurs. Mais ce décalage est-il vraiment condamnable ?
Pour téléchargez l’analyse, cliquez sur acrfana_2016_29_ecole_village_jl%c2%a7-cdf

Toutes des superhéroïnes ? analyse de Corentin de Favereau

Publié le 23 décembre 2016 dans Analyses

Octobre 2010, la galaxie féministe est en ébullition. Celles et ceux qui œuvrent chaque jour pour une égalité entre les sexes et la fin des stéréotypes sexistes crient un immense :  » Enfin !  » de soulagement. Les plus hautes instances internationales viennent de mettre officiellement à leur agenda le combat pour une plus grande autonomisation des femmes. Les Nations Unies reconnaissent enfin l’ampleur de la tâche à accomplir et crée, dans la foulée, l’ONU Femmes. Pour certaines, il s’agit alors de  » l’avancée la plus importante depuis le droit de vote pour les femmes.  » Toutefois, l’accueil n’est pas si unanime que cela. Alors que certaines craignent un sous-investissement criant, d’autres invitent à la vigilance afin d’  » éviter la promotion de la Wonder Woman. « .  Elles ne croient pas si bien dire…
Pour téléchargez l’analyse, cliquez sur acrfana_2016_28_superheroines_cdf

La coopération : le seul choix rationnel pour l’humanité – analyse de Muriel Lescure

Publié le 23 décembre 2016 dans Analyses

L’être humain a toujours vécu en groupe, puis en société. Depuis son apparition sur terre, il tente de tirer profit de la force et de la protection que peut lui offrir le  » Vivre Ensemble « . Tout comme un nombre incalculable d’autres espèces vivantes, il ne tarderait pas à dépérir, puis à mourir s’il était isolé.  Il coopère avec ses semblables pour se nourrir, se déplacer, se protéger, réfléchir. Bref, pour mettre en place des stratégies de survie, puis de développement.  Si les sociétés humaines ont connu le progrès c’est parce que l’homme est avant tout un super coopérateur. On oublie ce lieu commun qu’il est bon de rappeler à certains moments cruciaux comme ceux que nous vivons aujourd’hui. En ces temps obscurs où semble triompher l’idée que  » l’homme est un loup pour l’homme « , il nous apparaît urgent de  redéfinir les notions  d’altruisme, d’empathie, d’entraide et de coopération, ces propensions qui font notre humanité et que nous devons coûte que coûte cultiver au risque de sombrer…
Pour téléchargez l’analyse, cliquez sur acrfana_2016_23_cooperation_ml

Le Wallon en rupture avec la politique. Le contraire n’est-il pas vrai aussi? – analyse de J. Liesenborghs

Publié le 20 décembre 2016 dans Analyses

Les résultats d’un récent sondage  » Les Wallons et leur espace démocratique  » font émerger de nombreuses questions. Évidemment, pas au niveau de l’information principale. Le citoyen est en perte de contact avec le monde politique et ça ne surprendra personne. Cela dit, le débat très actuel sur le manque de lien entre nos responsables et leur population ne devrait-il pas dépasser ce simple constat ? Il faut pouvoir sortir de cette rengaine et se poser les vraies questions. Cette rupture n’est-elle pas à double sens ? Nos élus ne devraient-ils pas sortir de leurs tours d’ivoire plutôt que d’attendre qu’on se réintéresse, du jour au lendemain, à leur fonctionnement et leurs batailles de pouvoir ? Ne faudrait-il pas élargir le champ de notre compréhension de la chose politique ?
Pour téléchargez l’analyse, cliquez sur acrfana_2016_22_rupture_politique_jlcdf

Elections chez nos « amis » américains – analyse de Jacques Liesenborghs

Publié le 20 décembre 2016 dans Analyses

Hilary et Donald ! Nous les avons vus et revus pendant des mois. Ils ont envahi nos foyers. Qu’est-ce qui se cache derrière toutes ces images et tous ces propos ? Derrière tous ces shows qui se ressemblent à s’y méprendre et font néanmoins un tabac dans nos médias. Tentative de décodage
Un mode de scrutin démocratique particulier
S’intéresser à ce qui se passe dans la campagne présidentielle américaine implique d’être informé sur le mode de scrutin pratiqué aux Etats-Unis. Le mode de scrutin à l’élection présidentielle américaine est assez déconcertant pour nous. Le Président n’est pas élu au suffrage universel direct, comme en France, par exemple, mais indirect, via les Grands Électeurs. Tous les quatre ans, le mardi suivant le 1er lundi de novembre, les électeurs américains sont appelés à voter pour les Grands Électeurs de leur État (de 3 à 55 selon la population de l’État) qui se sont déclarés en faveur de la paire de candidats à la présidence/vice-présidence de leur choix…
Pour téléchargez l’analyse, cliquez sur acrfana_2016_21_elections-us_jl

 

Consommateurs, producteurs… Construisons ensemble notre alimentation !

Publié le 16 décembre 2016 dans Actualités générales

Le 9 décembre dernier, l’ACRF-Femmes en milieu rural à co-organisé un colloque avec Nature & Progrès et VSZ, les deux autres associations de consommateurs représentées au sein du Collège des Producteurs. L’ambition du jour : rassembler consommateurs et producteurs pour réfléchir et co-construire l’alimentation de demain.

Cette journée de réflexion partait d’un constat : trop souvent, les producteurs et les consommateurs se connaissent peu, ne perçoivent pas réellement quels sont les contraintes et les attentes les uns des autres… Bref, ils peinent à collaborer pour améliorer ce qui les rassemble, au final : le contenu de notre assiette. « Il est nécessaire que les consommateurs soient acteurs de l’alimentation et de la préservation des sols », a rappelé Marc Fichers, secrétaire général de Nature & Progrès. « Nous sommes dans une société de l’excellence, de l’exigence. Pour les producteurs, mais aussi du côté des consommateurs.
Lire la suite »