Archives mensuelles: décembre 2014

Toute la misère du monde – analyse de Jacques Liesenborghs

Publié le 10 décembre 2014 dans Analyses

Vous l’avez entendue bien des fois cette « vérité » de bon sens : « On ne peut quand même pas accueillir toute la misère du monde !». Dès lors (presque) personne ne met en cause la politique qui consiste depuis plus de 20 ans à dresser des murs aux frontières de l’Europe : nous vivons dans une « Europe forteresse » ! Calais, Lampedusa, Melilla, … témoignent pourtant des échecs des politiques migratoires de l’Europe.

téléchargez: acrfana_2014_29_misère_JL

Pour une refondation de la relation Homme/Nature – analyse d’Anne Vanhese

Publié le 10 décembre 2014 dans Analyses

Nous regardons le monde qui nous entoure au travers de lunettes. Quelles sont-elles et d’où viennent-elles ? interroge Sabine Rabourdin, anthropologue des sciences à l’université des de Lyon. Répondre à ces questions permet de comprendre pourquoi nous nous sommes progressivement éloignés de la nature mais aussi comment nous pouvons agir pour changer nos relations avec elle car « … les valeurs de progrès, de maîtrise de la nature et de rationalité quantifiante… ne correspondent pas à des aspirations universelles profondes.  Elles sont liées  à l’histoire de l’Occident. »

téléchargez: acrfana_2014_28_homme_nature_AV

Interpellation suite à la campagne sur le goût des autres

Publié le 3 décembre 2014 dans Interpellations

Le goût des autresPartager, échanger, collaborer, mettre en commun, être solidaire, c’est-à-dire aimer les autres, peut-il sauver le monde? Donner du goût et un accent gracieux à nos relations peut-il inverser les crises ? Accorder la primauté aux liens non marchands et aux projets durables peut-il créer une société plus juste, plus équilibrée et plus résiliente ? A l’ACRF-Femmes en milieu rural nous le pensons ! Notre récente campagne de sensibilisation intitulée « Le goût des autres » a, tout au long de cette année 2014, mis à l’honneur le lien social, le don, le partage des ressources et la solidarité. En effet, cette vision des échanges a quelque chose de révolutionnaire, comme l’indique notre petit flyer distribué au grand public : elle s’appuie sur la confiance et le partage pour faire naître l’abondance. Elle met en évidence la force du collectif pour lutter contre le repli sur soi, les conflits et la production matérielle perpétuelle, impossibles à soutenir dans un monde limité.

téléchargez notre interpellation:  2014_interpol

Le goût des autres. Pour réenchanter le monde.

Publié le 3 décembre 2014 dans Campagnes

2014_profil_fbCependant que l’Europe entière semble se recroqueviller sur elle-même en plébiscitant des politiques musclées, en durcissant ses frontières et en instaurant vis à vis de ses citoyens une troïka sévère, l’ACRF-Femmes en milieu rural continue quant à elle de promouvoir la justice, la solidarité, les échanges et le partage. Notamment au travers de sa campagne de sensibilisation qui recommande le lien social comme remède à notre perte de repères.

Aimer les autres, c’est-à-dire partager, échanger, collaborer, mettre en commun, être solidaire, peut-il sauver le monde ? Donner du goût et un accent gracieux à nos relations peut-il inverser les crises ? Accorder la primauté aux liens non marchands et aux projets durables peut-il créer une société plus juste, plus équilibrée et plus résiliente ? La réponse de l’ACRF est oui ! Elle mène donc cette nouvelle campagne de sensibilisation qui met à l’honneur le lien social, le don, le partage des ressources et la solidarité. « Cette vision des échanges a quelque chose de révolutionnaire, indique l’ACRF sur le petit flyer distribué au grand public, car elle s’appuie sur la confiance et le partage pour faire naître l’abondance. Elle met en évidence la force du collectif pour lutter contre le repli sur soi, les conflits et la production matérielle perpétuelle, impossible à soutenir dans un monde limité »…

Pour en savoir plus: 2014_interpol

Le flyer de la campagne: 2014_flyer_goutdesautres_lowres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VIENT DE