Archives mensuelles: novembre 2010

ETUDE:  » Quand rural ne veut plus dire agricole » – par Marie Debois

Publié le 26 novembre 2010 dans Etudes

Quand rural ne veut plus dire agricole« Quand rural ne veut plus dire agricole », par Marie DEBOIS.
L’agriculture ne représente plus, à l’heure actuelle, la principale fonction du milieu rural. Devenus minoritaires, les agriculteurs doivent souvent se battre pour pouvoir continuer à exercer leur activité.
Par ailleurs, la place de la femme agricultrice a elle aussi beaucoup changé. Certaines travaillent à l’extérieur et/ou ont un rôle limité au sein de l’exploitation.
Cette étude propose une approche socio-historique de l’évolution du milieu rural et en corollaire, du milieu agricole, afin de comprendre les crispations qui peuvent exister aujourd’hui entre ces deux milieux. Elle se base sur les travaux de sociologues, agronomes et économistes, tant français que belges. Elle met entre autres en évidence des transformations importantes dans le rôle que les femmes jouent au sein des fermes1. Pour étayer cette approche théorique, nous avons eu recours à des témoignages issus de « Gens de la terre, témoignages d’agriculteurs et d’agricultrices en Wallonie », de René Sépul et Cici Olsson, édité en 2003 par les éditions Labor en collaboration avec la Fondation Roi Baudouin. Ces récits de vie entrecouperont les différentes parties de l’étude…

Téléchargez:Quand rural ne veut plus dire agricole

ETUDE: « Les femmes et l’agriculture, l’union vitale? » Marie Debois

Publié le 26 novembre 2010 dans Etudes

Dernièrement, Les femmes et l'agriculturesuite à la baisse brutale du prix des matières premières, les exploitations agricoles sont apparues en première ligne dans les médias. Beaucoup d’agriculteurs sont interviewés pour expliquer au grand public la situation économique catastrophique de leur exploitation ; que ce soit à la télévision, dans des films documentaires, dans des magazines ou encore dans des revues spécialisées. Lors de ces manifestations ou publications, on n’entend jamais les agricultrices. Où sont-elles ? Que pensent-elles ? Que vivent-elles ? Où travaillent-elles ?

A l’ACRF, nous avons voulu analyser le rôle joué par des femmes aujourd’hui dans la conduite ou la vie (survie ?) d’une exploitation agricole. Nous commençons cette étude en expliquant en quoi cette problématique est liée aux intérêts de notre mouvement, notamment en référence avec le principe de souveraineté alimentaire. Ensuite, après avoir exposé différents témoignages de membres de l’ACRF, nous détaillons la manière dont douze agricultrices wallonnes pensent et vivent leur exploitation agricole ou celle de leur partenaire masculin. Nous décrivons ensuite les tensions qu’elles y connaissent et analysons les actions qu’elles mettent ou voudraient mettre en place pour surmonter ces difficultés.

Téléchargez: Les femmes et l’agriculture

L’ACRF souhaite des vraies décisions

Publié le 10 novembre 2010 dans Interpellations

Le 26 novembre, l’ACRF interpelle le Premier Ministre et le Ministre du climat sur le sommet de Cancun. Selon notre mouvement, un accord international ne pourra être trouvé qu’à la condition que les pays industrialisés donnent l’exemple au reste du monde, mais aussi aide les pays pauvres à se préparer aux bouleversements écologiques. Par conséquent, nous vous demandons instamment :

  • de mettre effectivement des mesures en place pour contrer les changements climatiques sur le territoire belge (3% de diminution des GES chaque année ;
  • de porter l’objectif européen en matière de réduction de CO2 à une diminution de 30% des GES pour 2020 (plutôt que 20%) ;
  • de mettre en place une transition juste vers une économie bas carbone, durable et verte, avec des emplois décents et le respect des droits sociaux ;
  • de mettre tout en œuvre pour aboutir à un accord international contraignant et ambitieux pour faire reculer les émissions de gaz à effet de serre.
    Cet accord doit donc comprendre :

    • des objectifs en ligne avec le rapport scientifique du GIEC le plus récent ;
    • des mesures qui limitent le réchauffement climatique planétaire en-dessous des 2°C (comparé au début de l’ère industrielle) ;
    • des efforts menés en premier lieu à l’intérieur des frontières des pays industrialisés, suivant un modèle de développement durable ;
    • vu la responsabilité historique des pays industrialisés dans le réchauffement climatique le transfert de moyens financiers et techniques substantiels vers les pays en voie de développement;
    • la prise en compte des possibilités pour les pays en voie de développement, de réduire leurs émissions, y compris via la lutte contre la déforestation, et de s’adapter aux conséquences des changements climatiques ;
    • des moyens additionnels aux 0,7% promis de l’aide au développement
    • un accord équitable et socialement juste entre tous les pays signataires
    • une entrée en vigueur et la mise en pratique urgentes de l’accord.

Les préoccupations des femmes du milieu rural

Publié le 10 novembre 2010 dans Interpellations

En milieu rural, l’ACRF, mouvement de femmes en milieu rural attire l’attention sur trois points qui seront développés au colloque le 22 novembre :

  • En milieu rural, la question de la mobilité. Le déficit de mobilité est un facteur de précarisation surtout pour les femmes vivant en milieu rural. Quand on dispose de faibles revenus, les femmes utilisent des stratégies de débrouille pour essayer de résister à leurs conditions de vie précaires.
  • La précarité. Avec un seuil de pauvreté en Belgique en 2010 de 878€, on doit prendre conscience que les allocations sociales sont toutes sous ce seuil Nous épinglons deux faits : les bas salaires sont trop proches des allocations de remplacement, les inégalités des allocataires sociaux : les bénéficiaires du RIS reçoivent des CPAS des aides ponctuelles (heureusement) mais les chômeurs non. Comment un régime d’assistance (résiduaire) peut-il être plus favorable qu’un régime de sécurité sociale (avec ses revenus de remplacement) ?
  • Le taux cohabitant. Celui-ci pousse à des solutions alternatives illégales et fragilisent les solidarités intra-familiales. Nous dénonçons les effets pervers de ce système. L’individualisation des droits apparaît comme une piste sérieuse mais à bien réfléchir afin d’éviter des effets pervers pour les femmes.

Exportations d’uranium vers l’Iran

Publié le 10 novembre 2010 dans Interpellations

Le 25 novembre, l’ACRF interpelle le Président de la chambre et les députés de la sous-commission de la chambre pour la sécurité nucléaire sur les exportations de matériaux pouvant servir à la construction de bombes nucléaires. Les exportations de zirconium et d’uranium appauvri vers l’Iran sont explicitement interdites par l’Organisation des Nations Unies ! Les actualités nous apprennent régulièrement que l’Iran viole ses obligations internationales et est menacé de sanctions de la part de l’ONU ! Vu la sensibilité de la question de la prolifération nucléaire vers des pays à risque comme l’Iran, notre pays se doit d’être intransigeant. L’ACRF demande à la Chambre des députés de travailler sur un renforcement des règles de contrôle en matière de prolifération nucléaire. Les règles européennes en matière de lutte contre la prolifération doivent être respectées strictement par la Belgique.
Notre mouvement sera attentif à la suite qui sera donnée à cette question