Archives mensuelles: mars 2010

L’ACRF interviewée

Publié le 10 mars 2010 dans Presse

L’ACRF était bien représentée le 6 mars, lors de la Marche Mondiale des Femmes. Des femmes de tous âges venues des 4 coins de la Wallonie ont rejoint Bruxelles pour défendre les droits des femmes. La Présidente a été interviewée par la RTBF et a pu expliquer une partie du travail autour des pauvretés.

Droits des mères et créances alimentaires

Publié le 10 mars 2010 dans Presse

Le 4 mars, l’ACRF et des associations de femmes du nord et du sud du pays cosignent un communiqué de presse pour réagir à l’instauration du compte enfant. Il est destiné à recevoir les paiements des contributions alimentaires et c’est le juge qui détermine l’utilisation de ce compte. Le texte prévoit aussi que les allocations familiales puisent y être également versées. C’est un outil de contrôle, une mise sous tutelle qui aura des conséquences dramatiques surtout en cas de conflits entre les parents séparés. Faudra-t-il justifier chaque dépense ? La précarité des familles monoparentales est reconnue et cette mesure ne tient aucun compte du « coût réel » pour élever un enfant.

L’ACRF présente les revendications

Publié le 10 mars 2010 dans Interpellations

Brigitte Laurent est la représentante de l’ACRF à la Plateforme de la MMF. Le 6 mars, au Palais de justice, elle a présenté les revendications sur le thème des services publics aux représentants du monde politique. Le travail fait dans les groupes locaux et les régions l’année précédente a alimenté cette intervention.

Analyse; « La violence psychologique conjugale à l’encontre des femmes » par la commission femmes de l’acrf et Florence Jacobs

Publié le 1 mars 2010 dans Analyses

On n’a jamais autant parlé de violence ni autant invité à la débusquer et à la combattre. Avec la montée du féminisme, on aurait pu croire qu’une plus grande égalité entre les hommes et les femmes entraînerait moins de violence. Et pourtant… La moitié du temps, les violences subies par les femmes proviennent de leur conjoint ou de leur ex-conjoint, c’est ce qu’on appelle la violence conjugale. En Europe, 40% des femmes en sont victimes. C’est devenu la première cause de mortalité des femmes entre 16 et 44 ans (bien avant les accidents de la route et le cancer). En Belgique, en 2008, une femme sur huit a été victime de violence conjugale. Les femmes de l’ACRF veulent attirer l’attention sur celle-ci et analyse le lien entre violence physique et psychologique convaincues qu’il faut oser en parler pour pouvoir en sortir.

téléchargez: acrfana_2010_30_violences_femmes