Archives mensuelles: septembre 2009

L’avenir de l’agriculture est en danger

Publié le 10 septembre 2009 dans Prises de position

Le 18 septembre, des membres de l’ACRF ont participé aux manifestations de soutien aux agriculteurs organisées à Bruxelles et à Battice. L’objectif était de sensibiliser le public aux difficultés des producteurs de lait notamment et à inciter à les soutenir.

Soutien aux producteurs de lait

Publié le 10 septembre 2009 dans Prises de position

Le 17 septembre, plusieurs associations font un communiqué de presse commun pour soutenir les producteurs de lait. Suite au lancement de la grève européenne du lait, les déversements de lait se multiplient un peu partout en Belgique et en Europe. Il s’agit là du dernier recours pour des producteurs qui subissent de plein fouet les conséquences d’une politique européenne désastreuse. Nos producteurs refusent de vendre leur lait aux laiteries à un prix qui ne couvre pas leurs couts de production et n’ont d’autre choix que s’en défaire. Une expérience traumatisante pour ces hommes et ces femmes contraints d’anéantir eux-mêmes le fruit de leur travail. En refusant de réguler la production en fonction de la consommation interne, l’Europe pousse les producteurs laitiers à la faillite, tant chez nous que dans les pays du Sud. En effet, cette surproduction fait non seulement chuter les prix à des niveaux ridicules, mais oblige également l’UE à subventionner l’exportation de nos excédents de lait en poudre pour les écouler dans les pays du Sud, détruisant leurs économies pourtant déjà si fragiles. Campée sur son projet de libéralisation totale du marché du lait et de l’agriculture, l’UE reste sourde aux appels de détresse de nos producteurs et se rend ainsi responsable de ce gaspillage de lait. Les producteurs seraient en effet très heureux de pouvoir à nouveau écouler leur produit. Mais à un prix juste. Ne nous trompons donc pas de cible : c’est bien à l’UE de faire cesser le gaspillage en cours. C’est elle qui dispose des moyens nécessaires pour que les choses changent. C’est pourquoi, nous appelons tous les consommateurs et citoyens responsables à montrer concrètement leur soutien aux actions des agriculteurs.