Archives mensuelles: mars 2008

Avec les femmes du monde, l’ACRF signe le plaidoyer

Publié le 10 mars 2008 dans Prises de position

En mars, l’ACRF se joint aux femmes du nord et du sud pour soutenir le plaidoyer. Il reprend certaines des options de l’ACRF : éducation à l’environnement, accès des femmes à la formation, valorisation des expériences menées par des femmes, reconnaissance de leur rôle, rémunération juste, reconnaissance du concept de souveraineté alimentaire, priorité aux exploitations familiales, appui aux circuits courts, protection des semences …

L’ACRF a rendez-vous au cabinet de la Présidente de la Communauté française

Publié le 10 mars 2008 dans Interpellations

Le 4 mars, l’ACRF a rencontré M. Mathieu au cabinet de la Présidente de la Communauté française. Nous répondions leur demande d’avoir un retour sur le travail que nous avons fait pendant en trois ans sur le thème de « femmes et estime de soi ». Nous avons redit nos inquiétudes par rapport à la société de consommation et à la publicité qui y est liée. Une société qui prône le tout tout de suite, la performance, le paraître laisse de côté une frange importante de la population dont de nombreuses femmes. Notre mouvement veut une société où chacune est reconnue avec ses capacités propres, où chacune a confiance en elle. L’estime de soi est indispensable pour devenir citoyenne de sa vie et de la société.

Installation d’un système anti-jeunes

Publié le 10 mars 2008 dans Prises de position

En mars, l’ACRF a signé la pétition en ligne sur ce sujet. Nous sommes scandalisées qu’un tel système puisse être commercialisé chez nous. Ces méthodes de contrôle sont indignes d’un pays démocratique. Nous demandons au gouvernement de les interdire.
(Voir www.trianglerouge.be)

La RTBF sans publicité, faisable ?

Publié le 10 mars 2008 dans Prises de position

En mars, l’ACRF a signé la pétition en ligne sur ce sujet. Nous nous interrogeons sur la viabilité d’une chaîne de télévision publique sans publicité et sur la faisabilité d’une telle mesure. Nous demandons qu’une étude sérieuse soit faite pour évaluer l’impact financier d’une telle décision. De plus, nous refusons les publicités qui ne respectent pas l’intégralité des personnes et confinent la femme dans un « état » d’objet. Nous demandons également que les critères du jury d’éthique soient plus stricts.